Bœuf Québec : c’est parti!

Le projet Bœuf Québec est déjà démarré. Par voie de communiqué, la Société des parcs d’engraissement du Québec vient d’en faire l’annonce à ses membres, aux producteurs de veaux d’embouche et à ses partenaires.

Déjà, plusieurs boucheries et restaurants sont approvisionnés par du bœuf élevé et transformé au Québec. Dès la fin février, plus de 200 bouvillons par semaine seront abattus chez Viandes Forget pour cette finalité. Ils seront vendus par Viandes Lauzon et Viandes Décarie, des divisions de Colabor.

Le lancement officiel aura lieu le 8 mars prochain lors d’une journée regroupant les membres de la filière bovine à Drummondville.

Ce projet a été lancé en 2016, suite à l’intérêt démontré par Michel Gagné, directeur général de Viandes Lauzon et Viandes Décarie. « La démarche Bœuf Québec vise à rassembler la filière bovine et à favoriser le développement de nouveaux modèles d’affaires orientés vers les chaînes de valeur, de manière à augmenter la demande pour le bœuf du Québec », peut-on lire dans le communiqué rédigé par le directeur général de la SPEQ, Jean-Sébastien Gascon. Il s’agit d’une mesure du plan de relance de la Société des parcs d’engraissements du Québec dans le but de rétablir la population bovine à 140 000 bouvillons en 2025.

Lire aussi :

Pour un Bœuf Québec, il faut travailler ensemble

LeBulletin Télé

Plus de Vidéos



Autres articles