Du bon usage des pulvérisateurs

À tous les ans, des dommages liés aux applications sont rapportés sur les récoltes. Dans la plupart des cas de transfert (drift) de pulvérisation, ces dommages sont le résultat de « transfert d’inversion » (inversion drift). Le site Sprayers 101 estime que 90% des transferts sont liés à ce phénomène. Cela signifie que le transfert n’est pas venu d’une autre zone pulvérisée ; elle provient d’une ou plusieurs sources qui sont à une certaine distance du site de dommage. La distance entre le site pulvérisé et l’emplacement des dommages peut varier considérablement, de quelques kilomètres à des dizaines de kilomètres.

Le phénomène de transfert d’inversion

Durant le jour, il est beaucoup plus facile de prédire la direction que prendront les plus fines des particules des gouttelettes. Le vent en journée a en effet un mouvement dit turbulent qui tire les fines gouttelettes vers le sol sur une distance raisonnable.

Quand le soleil se couche, le sol se refroidit rapidement et rafraichit à son tour l’’air au ras du sol. Puisque l’air froid est plus lourd que l’air chaud, l’air froid demeure près du sol et l’air chaud au-dessus. Cela signifie qu’il ya une couche d’air froid piégé près de la surface et une couche d’air chaud au-dessus. Le mouvement de l’air peut devenir assez calme comme cela est souvent observé autour du coucher du soleil. Ce qui se passe ensuite représente le  véritable danger pour la pulvérisation.

A mesure que la nuit progresse et que le sol se refroidit davantage, l’air froid près de la surface devient plus froid et donc plus dense, en particulier à partir de minuit. Un mouvement latéral au sol peut survenir et déplacer les particules de fines gouttes dans les parties inférieures du bassin versant. Il est impossible de prédire dans quelle direction va ce «vent d’inversion». Pour cette raison, la pulvérisation dans ce type de vent est un risque extrêmement élevé pour le transfert de pulvérisation.

Les indicateurs qu’une inversion est peu probable
Il faut toujours assumer qu’une inversion de température de surface s’est formée au coucher du soleil et persistera jusqu’à un certain moment après le lever du soleil, à moins d’un ou plusieurs des conditions suivantes:

  • temps nuageux, avec un nuage faible et lourd.
  • de la pluie continue
  • La vitesse du vent est toujours supérieure à 11km / h pendant entre la période du coucher du soleil et le lever du soleil
  • des cumulus se forment après une nuit claire.

Conclusion

De nombreux facteurs affectent la possibilité d’un transfert de la pulvérisation, mais les principaux sont; les conditions météorologiques au moment de l’application, la sélection des buses, les produits / mélange de réservoir utilisés, la qualité de pulvérisation réelle obtenue, la vitesse de la plate-forme et la hauteur de la base. Ces facteurs ont un dénominateur commun : toutes ces choses sont sous le contrôle de l’opérateur de la pulvérisation.

 

 

Source: Sprayers 101


Autres articles