Les avantages du système de traçabilité québécois

Saint-Augustin-de-Desmaures (Québec), 12 octobre 2007 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches et du Centre-du-Québec et député de Frontenac, M. Laurent Lessard, a annoncé, à Saint-Augustin-de-Desmaures, l’attribution à Agri-Traçabilité Québec inc. d’une subvention de 7 millions de dollars échelonnée sur 2 ans. Cette aide financière servira entre autres choses à poursuivre le plan d’implantation de la traçabilité au Québec et contribuera à renforcer la sécurité des aliments.

« La traçabilité est un outil fondamental pour maintenir la confiance des consommateurs. Le gouvernement du Québec, en s’appuyant sur le partenariat établi avec Agri-Traçabilité Québec, est un chef de file nord-américain en matière de traçabilité. Les investissements annoncés aujourd’hui vont nous permettre de poursuivre dans cette voie », a affirmé le ministre Laurent Lessard.

Le ministre a également annoncé la mise en ouvre d’un nouveau Programme de soutien financier à l’automatisation du transfert de données. Ce programme vise, d’une part, à faciliter la tâche des personnes qui ont à intervenir dans la chaîne de production et, d’autre part, à accroître la fiabilité du système en automatisant les activités de collecte et de transfert des données de la traçabilité.

Le système de traçabilité québécois
Le système de traçabilité québécois permet d’améliorer la rapidité d’intervention dans les cas d’urgence sanitaire, d’assurer une meilleure protection de la santé publique et animale, de raffermir la confiance des consommateurs d’ici et d’ailleurs et de limiter les incidences économiques négatives d’une crise sanitaire sur le secteur agroalimentaire.

Agri-Traçabilité Québec est un organisme mandaté par le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation pour créer, mettre en oeuvre et diriger un système d’identification permanente et de traçabilité des produits agricoles. Actuellement, le système de traçabilité québécois permet de suivre les bovins et les ovins dans tous leurs déplacements depuis la ferme jusqu’à l’abattoir. Le gouvernement compte poursuivre ses efforts afin de d’implanter la traçabilité à d’autres espèces animales, comme les cervidés, le porc et la volaille, et faire en sorte que, prochainement, cette surveillance puisse s’exercer de l’abattoir jusqu’à la tablette de l’épicier.

À l’occasion de cette annonce, le ministre a tenu à souligner le lien d’affaires unissant Natur’boeuf et Métro Richelieu qui permet d’offrir au consommateur un lien de proximité avec l’éleveur. « Cette collaboration assure le client de l’achat d’un produit du Québec dans nos conditions. Et j’invite les Québécois à consommer davantage les produits du Québec », de déclarer le ministre Laurent Lessard.

Renseignements supplémentaires
Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation met à la disposition de la population différents outils d’information sur la protection de la santé publique, l’amélioration de la santé animale et la surveillance de la chaîne bioalimentaire. Pour obtenir ces documents, on peut communiquer, sans frais, avec le Centre québécois d’inspection des aliments et de santé animale au 1 800 463-5023; il est également possible de visiter le site Internet du Ministère.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agri-Traçabilité Québec (ATQ)
http://www.agri-tracabilite.qc.ca/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca


Autres articles