Métro enregistre un bénéfice net record au troisième trimestre de 2009

Montréal (Québec), 6 août 2009 – Métro inc. a réalisé, à son troisième trimestre terminé le 4 juillet 2009, une augmentation de 22,5 % de son bénéfice net, soit 112,6 millions $ comparativement à 91,9 millions $ en 2008, et un bénéfice net dilué par action de 1,01 $ comparativement à 0,81 $ l’an dernier, en hausse de 24,7 %. En excluant des éléments non récurrents enregistrés au troisième trimestre de 2009, le bénéfice net ajusté(1) a été de 111,8 millions $, en hausse de 21,7 % par rapport à celui de 2008, et le bénéfice net dilué par action ajusté(1) a été de 1,01 $, en hausse de 24,7 % comparativement à l’an passé.

Le bénéfice net ajusté(1) pour les 40 semaines de 2009 a été de 273,1millions $ comparativement à 208,3 millions $ l’an passé, soit uneaugmentation de 31,1 %. Le bénéfice net dilué par action ajusté(1) a été de2,45 $ comparativement à 1,83 $ l’an passé, soit une hausse de 33,9 %.

Le chiffre d’affaires a augmenté de 4,3 % au troisième trimestre de 2009pour atteindre 3 513,3 millions $ comparativement à 3 370,0 millions $ l’andernier. En excluant la baisse des ventes causée par le non-renouvellementd’un contrat d’approvisionnement avec une chaîne de dépanneurs, le chiffred’affaires du troisième trimestre de 2009 a augmenté de 5,2 %. Le chiffred’affaires de nos magasins comparables a augmenté de 4,2 %.

« Misant sur notre lancée du premier semestre de l’exercice en cours, noussommes très satisfaits de nos résultats du troisième trimestre de 2009 quidémontrent que nos stratégies sont efficaces dans l’environnement économiqueactuel. Notre plan de conversion de nos supermarchés en Ontario à la bannièreMetro se poursuit selon l’échéancier prévu avec 128 magasins sur 159,convertis au 24 juillet 2009. Nous sommes confiants d’être bien positionnéspour poursuivre(2) la croissance de la Société dans un marché toujoursconcurrentiel, » a déclaré Eric R. La Flèche, président et chef de ladirection.

Chiffre d’affaires
Le chiffre d’affaires a augmenté de 4,3 % au troisième trimestre de 2009pour atteindre 3 513,3 millions $ comparativement à 3 370,0 millions $ l’andernier. En excluant la baisse des ventes causée par le non-renouvellementd’un contrat d’approvisionnement avec une chaîne de dépanneurs, le chiffred’affaires du troisième trimestre de 2009 a augmenté de 5,2 %. Le chiffred’affaires de nos magasins comparables a augmenté de 4,2 %.

Le chiffre d’affaires a augmenté de 5,0 % au cours des 40 semaines de2009 pour atteindre 8 663,5 millions $, comparativement à 8 249,2 millions $pour la période correspondante de 2008. En excluant la baisse des ventescausée par le non-renouvellement d’un contrat d’approvisionnement avec unechaîne de dépanneurs, l’augmentation a été de 5,9 %.

Bénéfice avant frais financiers, impôts et amortissement (BAIIA)(1)
Le BAIIA(1) pour le troisième trimestre de 2009 a été de 233,0 millions $comparativement à 206,0 millions $ pour le même trimestre de l’exerciceprécédent, soit une augmentation de 13,1 %. Le BAIIA(1) du troisième trimestrereprésente un taux de 6,6 % du chiffre d’affaires comparativement à 6,1 % l’andernier. En excluant les charges de conversion de bannières de 2,9 millions $enregistrées en 2009, le pourcentage du BAIIA ajusté(1) sur le chiffred’affaires du troisième trimestre a été de 6,7 %. Cette progression estattribuable principalement à nos marges brutes augmentées par nos effortsdéployés dans nos magasins en Ontario pour améliorer nos opérations.

Pour la période de 40 semaines de 2009, le BAIIA(1) a été de 565,8millions $, soit 6,5 % du chiffre d’affaires, comparativement à 478,3 millions$ pour la période correspondante de l’an passé ou 5,8 % du chiffre d’affaires.En excluant les charges de conversion de bannières de 8,7 millions $enregistrées au cours de la période de 40 semaines de 2009, le pourcentage duBAIIA ajusté(1) sur le chiffre d’affaires a été de 6,6 %. L’augmentation dupourcentage des 40 semaines de 2009 par rapport à celui de la périodecorrespondante de 2008 s’explique particulièrement par des difficultés quenous avons éprouvées au cours des deux premiers trimestres de 2008, en raisond’une concurrence intense en Ontario, de périodes d’apprentissage reliées ànos nouveaux systèmes informatiques en Ontario et du nouvel entrepôt de notredivision des Services alimentaires au Québec. Nous avons surmonté cesdifficultés au cours des troisième et quatrième trimestres de 2008.

Nous avons adopté, au cours du premier trimestre de 2009, de façonrétrospective et en retraitant les états financiers des périodes antérieures,une nouvelle norme comptable publiée par l’Institut Canadien des ComptablesAgréés (ICCA), soit le chapitre 3031 « Stocks ». Contrairement aux deux premierstrimestres de 2009, où les différences de niveaux d’inventaire entre le débutet la fin du trimestre avaient eu un impact sur le BAIIA(1), l’adoption decette nouvelle norme n’a pas eu d’effet significatif au troisième trimestre.En effet, le niveau élevé d’inventaire à la fin du premier trimestre, dû à lapériode des Fêtes, avait eu pour effet d’augmenter le BAIIA(1) du premiertrimestre et, par la suite, de réduire celui du deuxième trimestre. Lesvariations d’inventaire du quatrième trimestre ne devraient(2) pas êtresignificatives et ne devraient(2) donc pas avoir d’effet significatif sur leBAIIA(1) du quatrième trimestre, ni sur celui de l’exercice complet.

Notre quote-part dans Alimentation Couche-Tard a été de 5,2 millions $ autroisième trimestre de 2009 et de 25,7 millions $ au cours de la période de 40semaines de 2009, comparativement à 1,7 million $ et 12,6 millions $ pour lespériodes correspondantes de 2008. En excluant les éléments non récurrentsainsi que notre quote-part dans Alimentation Couche-Tard, nos BAIIA ajustés(1)du troisième trimestre et de la période de 40 semaines de 2009 ont étérespectivement de 230,7 millions $ et 548,8 millions $ ou 6,6 % et 6,3 % deschiffres d’affaires, comparativement à 204,3 millions $ ou 6,1 % du chiffred’affaires pour le troisième trimestre de 2008 et de 465,7 millions $ ou 5,6 %du chiffre d’affaires pour la période de 40 semaines de 2008.

Amortissement et frais financiers
Les dépenses d’amortissement pour le troisième trimestre et les 40semaines de 2009 ont été respectivement de 58,6 millions $ et de 142,8millions $, comparativement à 55,2 millions $ et 134,9 millions $ pour lespériodes correspondantes de l’an passé. Les frais financiers ont été de 14,6millions $ au troisième trimestre de 2009 et de 17,5 millions $ au trimestrecorrespondant de l’an dernier. Pour les 40 semaines de 2009, les fraisfinanciers ont été de 37,9 millions $ comparativement à 46,0 millions $ pourla période correspondante de l’an dernier. Le taux de financement moyen a étéde 4,6 % pour la période de 40 semaines de 2009, comparativement à 5,3 % pourla période correspondante de l’exercice précédent.

Impots sur les bénéfices
Les charges d’impôts ont été de 47,2 millions $ au troisième trimestre de2009 et de 115,1 millions $ pour les 40 semaines de 2009 avec des tauxd’imposition de 29,5 % et de 29,9 % respectivement. Le gouvernement du Québeca complété, le 17 mai 2009, une étape de son processus d’approbation de sonbudget 2007-2008 pour réduire le taux d’imposition applicable aux revenus deplacements de 16,25 % à 11,9 %, soit au taux d’imposition égal à celui durevenu d’entreprise. Cette baisse de taux a réduit nos passifs d’impôts futursd’un montant de 2,7 millions $ et nos charges d’impôts du même montant aucours du troisième trimestre de 2009. En excluant cette réduction, nos tauxd’impôts effectifs pour le troisième trimestre et la période de 40 semaines de2009 ont été de 31,2 % et de 30,6 % respectivement. Pour le troisièmetrimestre de 2008 et les 40 semaines de 2008, les charges d’impôts ont étérespectivement de 41,4 millions $ et de 79,6 millions $ avec des tauxd’imposition respectifs de 31,1 % et 26,8 %. Au cours du premier trimestre de2008, nous avons bénéficié d’une réduction de notre charge d’impôts de 11,4millions $. En excluant cette réduction, notre taux effectif pour la périodede 40 semaines de 2008 a été de 30,6 %.

Le gouvernement de l’Ontario a annoncé, le 26 mars 2009 lors de sondiscours budgétaire 2009, des baisses futures successives du taux d’impositiondes sociétés de 14 % à 10 %, entre le 1er juillet 2010 et le 1er juillet 2013.Le parlement ontarien a été ajourné jusqu’à la reprise, le 14 septembreprochain, sans que cette mesure ne soit approuvée en première lecture. Lorsquecette étape sera franchie, nous réduirons(2) nos passifs d’impôts futurs etnos charges d’impôts d’un même montant. Ce montant sera(2) de 7,2 millions $,si cette étape est terminée avant la fin de notre exercice 2009.

Bénéfice net
Le bénéfice net pour le troisième trimestre de 2009 a été de 112,6millions $, comparativement à 91,9 millions $ pour le trimestre correspondantde l’an passé, soit une augmentation de 22,5 %. Le bénéfice net dilué paraction a été de 1,01 $ par rapport à 0,81 $ l’an passé, en hausse de 24,7 %.En excluant les charges non récurrentes de 2,9 millions $ avant impôtsenregistrées au troisième trimestre de 2009 pour supporter la conversion dessupermarchés en Ontario à la bannière Metro ainsi qu’une réduction de noscharges d’impôts de 2,7 millions $, notre bénéfice net ajusté(1) a été de111,8 millions $, en hausse de 21,7 % par rapport à celui de 2008.

Le bénéfice net pour les 40 semaines de 2009 a été de 270,0 millions $comparativement à 219,7 millions $ l’an passé, soit une augmentation de 22,9%. En excluant les réductions de charges d’impôts de 2,7 millions $ en 2009 etde 11,4 millions $ en 2008 ainsi que les charges de conversion de bannières de8,7 millions $ avant impôts de 2009, le bénéfice net ajusté(1) pour les 40semaines de 2009 a été de 273,1 millions $ et de 208,3 millions $ pour lapériode correspondante de 2008, soit une hausse de 31,1 %. Le bénéfice netdilué par action ajusté(1) a été de 2,45 $ comparativement à 1,83 $ l’anpassé, soit une hausse de 33,9 %.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Métro
http://www.metro.ca/


Autres articles