Les contrastes du bio

Au Québec, plus de 1000 exploitations agricoles produisent des aliments certifiés biologiques. C’est 4 % de toutes les fermes de la province et trois fois plus qu’il y a 10 ans.

Des données du MAPAQ révèlent un portrait très diversifié de la production biologique au Québec. Les contrastes sont frappants : en 2010, on ne retrouve aucun élevage de chevaux biologique, mais un nombre record de 433 entreprises acéricoles détenant une certification.

C’est nettement en production acéricole que le pourcentage des entreprises détenant une certification biologique est le plus élevé : 41,1 %.

Plus étonnant encore est le secteur « Céréales, oléagineux, légumineuses et autres grains », où 336 fermes détiendraient une certification biologique, ce qui représente 31,9 % des fermes de ce secteur. À noter que l’on parle ici de nombre d’entreprises et non de volume de production.

Voici les autres secteurs où la production biologique est importante, avec le nombre d’entreprises détenant une certification et le pourcentage du nombre total d’entreprises dans ce secteur :

Bovins de boucherie : 47 entreprises (4,5 %)
Bovins laitiers et production laitière : 112 entreprises (10,6 %)
Fourrages : 207 entreprises (19,6 %)
Pommes de terre : 65 entreprises (6,2 %)
Cultures abritées : 53 entreprises (5 %)
Autres fruits : 119 entreprises (11,3 %)
Autres légumes frais : 171 entreprises (16,2 %)

Source : Bioclips, Direction des études et des perspectives économiques du MAPAQ.


Autres articles