Préparer son tracteur pour l’hiver

Le froid, la neige souillée, la slush et le calcium, c’est dur sur une mécanique! Si vous faites du déneigement, vous en savez quelque chose. Malgré les rigueurs de l’hiver, il est quand même tout à fait possible de traverser une saison de déneigement sans compromettre la valeur et la durée de vie de vos tracteurs.

Nettoyage d’automne
Une fois terminée la récolte de maïs, un lavage en profondeur s’impose afin de déloger la terre ou les résidus sous lesquels de la rouille pourrait se développer.

Entretien préventif
En concession ou à la ferme, une vérification mécanique complète s’impose en préparation de l’hiver : nettoyage ou changement des filtres, points de graissage, vérification ou changement des huiles moteur et de transmission, retouches de peinture. Il est recommandé d’utiliser une huile moteur synthétique d’hiver, qui aura une meilleure viscosité par température froide. Aussi, l’utilisation de diesel d’hiver est fortement recommandée, et ce, même quand il reste un fond de diesel d’été à écouler.

Traitement antirouille
Une application d’antirouille s’impose, que ce soit au pistolet chez le concessionnaire ou manuellement à la ferme. L’huile antirouille a la capacité de s’étendre et de pénétrer d’elle-même. Il faut quand même s’assurer de n’oublier aucune superficie de métal sous le moteur et la cabine, à l’intérieur et l’extérieur des roues, sous les ailes et sur les essieux. En cas de doute, confier la tâche à un expert.

Les bonnes mains sur le volant
Le meilleur scénario : l’agriculteur conduit son propre tracteur, à son compte ou pour celui d’un autre, et le loge dans un garage chauffé. Le pire scénario : un tracteur qui sort du champ pour être aussitôt loué à une entreprise de déneigement, qui le confiera à un chauffeur sans formation et le laissera dehors tout l’hiver.

Lire aussi : Déneiger sans déprécier




Autres articles