11e Conférence du Québec – Conseil canadien des distributeurs en alimentation

Québec (Québec), 7 octobre 2003 – Participant à la 11e Conférence du Québec organisée par le Conseil canadien des distributeurs en alimentation, la ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Mme Françoise Gauthier, a invité les distributeurs, détaillants et transformateurs réunis dans la métropole à travailler davantage en concertation et à mettre en commun leur dynamisme et leur expertise dans le but de créer des occasions d’affaires gagnant-gagnant qui profitent à tous et qui contribuent au positionnement des entreprises québécoises et de leurs produits sur l’ensemble des marchés.

Sensible au fait que bon nombre d’entreprises québécoises de transformation éprouvent certaines difficultés à accéder aux tablettes des détaillants et face à la globalisation des marchés et aux nouvelles règles qui régissent les échanges commerciaux, la ministre Gauthier a affirmé que, pour se développer, l’industrie agroalimentaire devait pouvoir compter sur le dynamisme de tous ses acteurs. « La transformation alimentaire constituant l’un des principaux engagements de notre gouvernement à l’égard de cette industrie, je souhaite travailler de concert avec vous pour trouver des solutions profitables à toutes les entreprises du secteur », a indiqué la ministre.

De manière pratique, cela se concrétisera notamment par la mise en place d’un guichet unique afin que les entreprises de transformation alimentaire, petites et grandes, puissent bénéficier de services d’accompagnement et d’appui qui répondent à leurs besoins spécifiques, et ce, qu’il s’agisse des entreprises éloignées ou de celles situées plus près des grands centres.

L’industrie de la transformation alimentaire est composée en majorité de petites et de moyennes entreprises réparties dans toutes les régions du Québec. Cette structure permet de procurer à la production agricole et aux pêches une forte valeur ajoutée qui place cette industrie au premier rang du secteur manufacturier. Rappelons que ce secteur d’activité, qui génère un chiffre d’affaires annuel de plus de 17 milliards de dollars, est hautement stratégique pour le développement économique du Québec et que plus de 40 000 emplois directs y sont rattachés.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Conseil canadien de la distribution alimentaire (CCDA)
http://www.ccgd.ca/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires