39 000 $ pour la Coopérative agri-services du Littoral au Bas-Saint-Laurent

Ottawa (Ontario), 7 juin 2002 – La Coopérative agri-services du Littoral, dans la région du Bas-Saint-Laurent, au Québec, a reçu des fonds du gouvernement du Canada pour mettre de l’avant un projet visant l’expérimentation d’une formule viable pour le partage de la main-d’oeuvre agricole.

Le secrétaire d’État au Développement rural et à l’Initiative fédérale de développement économique dans le Nord de l’Ontario, l’honorable Andy Mitchell et le secrétaire d’État responsable de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, l’honorable Claude Drouin, ont annoncé aujourd’hui l’allocation de 39 000 dollars pour la réalisation de la deuxième phase du projet d’expansion de la Coopérative agri-services du Littoral.

Le projet vise à poursuivre l’expansion du service de partage de la main-d’oeuvre agricole sur le territoire des municipalités régionales de comté (MRC) de La Mitis, de Rimouski-Neigette, de Matane et de La Matapédia, afin d’en accroître la rentabilité.

« L’embauche de main-d’oeuvre agricole est au coeur des préoccupations quotidiennes des agriculteurs et la Coopérative agri-services du Littoral offre une approche innovatrice pour relever ce défi quotidien, a déclaré M. Mitchell. En plus de créer de nouveaux emplois, ce projet contribuera au maintien du dynamisme des entreprises agricoles. De plus, le projet offrira de meilleures conditions de vie et plus de stabilité aux jeunes qui désirent pratiquer ce métier. »

« L’initiative de la Coopérative agri-services témoigne du dynamisme que l’on retrouve au sein même de nos collectivités rurales, a déclaré M. Drouin. On ne peut qu’encourager les projets qui favorisent la création d’emplois. Grâce à l’élaboration d’un guide de transfert, d’autres communautés rurales intéressées à expérimenter le mode coopératif pourront aussi tirer profit de cette initiative. »

L’appui du gouvernement du Canada à la Coop Agri-Services du Littoral a été dévoilé de concert avec 12 autres projets à se réaliser d’un bout à l’autre du pays pour des contributions fédérales totales de l’ordre de 540 000 dollars.

Ces contributions sont versées dans le cadre du volet partenariat de l’Initiative canadienne pour les collectivités rurales agricoles (ICCRA) d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC). Une partie des fonds, soit 19 500 dollars, provient de l’Agence de développement économique du Canada..

L’objectif de l’ICCRA consiste à accroître la viabilité des collectivités rurales agricoles, en particulier celles qui sont touchées par des changements dans le secteur agricole. Le Fonds canadien d’adaptation et de développement rural (FCADR II) y a affecté 9,3 millions de dollars sur trois ans.

Des projets comme l’expansion de la Coop agri-services du Littoral traduisent les objectifs du Cadre stratégique agricole (CSA) convenus en principe en juin dernier par les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux de l’Agriculture. Le CSA vise à faire du Canada le chef de file mondial en matière de salubrité des aliments, d’innovation et de production respectueuse de l’environnement. Ce cadre vise à élaborer des programmes axés sur les besoins particuliers des agriculteurs et des collectivités rurales, ainsi qu’à aider le secteur à saisir les possibilités économiques.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires