Aide aux producteurs de bovins : « La ministre Gauthier doit cesser de tergiverser »

Québec (Québec), 26 septembre 2003 – Le député de Nicolet-Yamaska et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’agriculture, M. Michel Morin, appuie les revendications de la Fédération des producteurs de bovins. Il demande à la ministre de l’Agriculture, qui a essuyé un retentissant refus de la part du ministre fédéral la semaine dernière, d’agir le plus rapidementpossible afin de venir en aide aux producteurs bovins du Québec qui subissent encore d’importantes pertes financières à la suite de la crise de la vache folle.

A l’issue d’une rencontre portant sur les difficultés vécues par lesproducteurs de boeufs tenue avec le président de la Fédération des producteursde bovins, M. Michel Dessureault, le député de Nicolet-Yamaska s’est dit trèspréoccupé par la situation de l’industrie bovine québécoise. Les producteursne bénéficient plus d’aide financière depuis le 1er septembre, le gouvernementfédéral ayant refusé de mettre en oeuvre une deuxième phase au programmeinitial.

« La ministre Gauthier doit finir par prendre ses responsabilités etinstaurer des mesures d’aide aux producteurs bovins le plus tôt possible toutcomme l’ont déjà fait l’Alberta, l’Ontario, la Saskatchewan et le Manitoba.Elle ne peut justifier plus longtemps son inaction en se réfugiant derrièreune éventuelle mise en oeuvre du Cadre stratégique agricole fédéral endécembre. Les besoins sont actuels, les producteurs vivent d’importantesdifficultés et il faut agir maintenant », a dénoncé le député Morin. Rappelonsque près de 60 % du commerce dans le secteur des bovins est toujours sousembargo et que les entreprises agricoles sont aux prises avec des quantitésimportantes de bétail accumulé.

Les producteurs réclament un programme d’aide qui couvrirait l’ensembledes secteurs de la production bovine québécoise et qui compenserait en grandepartie l’écart entre le prix normal du marché et le prix réellement obtenu parles producteurs et ce, jusqu’à la levée totale de l’embargo.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération des producteurs de bovins du Québec (FPBQ)
http://www.bovin.qc.ca/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires