Allemagne : peste porcine dans la Ruhr, vache folle dans le nord-est

Berlin (Allemagne), 3 mars 2006 – Un foyer de peste porcine classique, une maladie animale contagieuse mais non transmissible à l’homme, a été mis au jour dans deux élevages en Rhénanie du Nord-Westphalie (ouest), a annoncé le ministère régional de l’Environnement.

Quelque 1.500 porcs vont devoir être abattus dans une zone de 500 m autour des deux exploitations situées à Haltern dans la Ruhr, a précisé le ministre régional de l’Agriculture, Eckhard Uhlenberg.

« La situation est grave. Nous faisons tout notre possible pour déterminer les causes » de l’apparition de ce foyer, a-t-il ajouté.

Les deux fermes touchées sont distantes d’un kilomètre, a-t-il encore dit alors qu’une cellule de crise a été mise en place à Düsseldorf (ouest), capitale de l’Etat régional.

Un périmètre de sécurité de trois kilomètres autour de la zone touchée a par ailleurs été décrété. Les 33 fermes comprises dans ce périmètre où vivent 13 000 porcs n’ont pas le droit de transporter, de tuer ou de vendre leurs animaux durant 40 jours.

Il s’agit du premier cas de peste porcine depuis trois ans en Allemagne et le premier depuis sept ans dans cet Etat régional.

« La Commission européenne, les Etats membres de l’Union européenne et les autres Etats régionaux allemands sont informés », a indiqué de son côté le ministère fédéral de l’Agriculture dans un communiqué.

« Des mesures ont été prises pour qu’aucun porc ne soit transporté dans d’autres Etats membres de l’UE », poursuit le communiqué.

La peste porcine classique est une maladie infectieuse des suidés (porcs et sangliers), due à un virus qui se transmet par les excréments et la salive. Elle n’est transmissible ni à l’homme, ni aux autres espèces animales.

Ce virus n’a en rien apparenté à celui de la grippe aviaire, a souligné un expert. « Il s’agit de deux infections virales totalement différentes, qui ne peuvent interférer l’une avec l’autre », a affirmé Heinrich Bottermann, expert auprès du ministère régional de l’Agriculure à Düsseldorf.

Le dernier cas recensé en Allemagne remontait à plus de deux ans. La dernière grande épizootie, en 1997-98, avait entraîné l’abattage de 1,2 million de porcs.

Par ailleurs, un cas de maladie de « la vache folle », ou encéphalite spongiforme bovine (ESB), le sixième depuis le début de l’année en Allemagne, a été découvert dans le Mecklembourg-Poméranie occidentale (nord-est), déjà touché de plein fouet par la grippe aviaire.

L’ESB est apparue en Allemagne il y a cinq ans. Depuis, plus de 13 millions de boeufs ont été examinés et environ 400 cas de « vache folle » constatés.

Source : AFP

Commentaires