Bayer Cropscience : 530 postes supprimés en France

Lyon (France), 1er octobre 2002 – Bayer Cropscience va supprimer 530 postes en France, dont 312 dans le bassin lyonnais, a indiqué son directeur Europe, Kurt Kuessgen, dans une interview à Lyon-Figaro, sortant de la réserve observée depuis un comité d’entreprise extraordinaire tenu vendredi dernier.

« Nous avons annoncé une réduction de 530 postes en France, dont 312 dans le bassin lyonnais et 218 en dehors, essentiellement à Paris et dans les équipes de ventes disséminés à travers toute la France », précise M. Kuessgen.

Les syndicats, avec lesquels des discussions vont se poursuivre plusieurs mois avant la proposition d’un plan de sauvegarde de l’emploi, tiennent cette semaine des assemblées générales pour examiner le plan drastique de la direction, trois mois après le rachat d’Aventis Cropscience par le groupe allemand Bayer.

Selon Kurt Kuessgen, « les services administration et comptabilité seront les plus touchés puisque ces activités sont en cours de tranfert au centre mondial du groupe à Monheim » en Allemagne.

Il confirme par contre que Lyon devrait demeurer un pôle majeur de recherche sur les fongicides pour l’agriculture, les recherches de base et les OGM, ainsi que pour toutes les activités biosciences, menées avec l’INRA.

200 personnes resteront sur le site de recherche de La Dragoire après la suprression d’une soixante de postes, selon le directeur Europe.

Le département Environnement (applications non agricoles) mobilisera 150 personnes, dont certaines transférées de Francfort à Lyon.

Il y aura également quelques transferts des bureaux parisiens vers Lyon à la direction France qui emploie 200 salariés.

Entre les licenciements, retraites anticipées, transferts, « ce sont environ 1130 postes qui seront conservés sur Lyon alors qu’il y en avait 1450 initialement », affirme Kurt Kuessgen.

Pour Stéphane Tourneux, délégué central CGT qui parle d’un projet de réorganisation « bâclé », ce sont « plus de la moitié des salariés qui sont touchés par des suppressions et des redéfinitions de postes ».

Source : AFP

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Bayer

http://www.bayer.com/

Commentaires