Bové condamné à 100 jours-amende

France, 22 octobre 2002 – Le tribunal correctionnel de Foix a condamné le porte-parole de la Confédération paysanne José Bové à 100 jours-amende, d’un montant de 30 euros le jour, pour le fauchage, en avril 2000 à Gaudiès (Ariège), d’un champ expérimental de colza transgénique.

Les huit autres prévenus ont tous été condamnés à des peines de 400 euros.

Lors de l’audience, le 17 septembre, le procureur de la République Pierre Nalbert avait requis une peine de 200 jours-amende à l’encontre de José Bové et des peines symboliques pour les autres militants anti-OGM poursuivis.

Source : AFP

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Confédération paysanne

http://www.confederationpaysanne.fr/

Commentaires