Campagne de prévention de la maladie du hamburger

Laval (Québec), 23 mai 2002 – « Plus de 85 % des intoxications à la bactérie “E. coli”, plus communément appelée maladie du hamburger, surviennent à domicile, bien souvent en raison de mauvaises pratiques de manipulation des viandes hachées, piquées et attendries de la part des consommatrices et consommateurs. C’est pourquoi je demande aux Québécoises et Québécois d’être
vigilants et d’adopter des pratiques de manipulation sécuritaires en vue

d’éliminer les méfaits du “E. coli” ». C’est ce qu’a déclaré le ministre de
l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), M. Maxime Arseneau,
à l’occasion du lancement de la campagne de prévention du « E. coli » ou maladie
du hamburger.

Tout comme l’an dernier, le MAPAQ mènera cette année une campagne de
prévention nationale sur le thème « Beau! Bon! Bien cuit! Bye-bye bactéries! ».
Le message de prévention sera visible dans toutes les régions du Québec par
l’entremise des partenaires du secteur de la vente au détail qui ont accepté
de joindre leurs efforts à ceux du MAPAQ, soit Sobeys-IGA, Provigo, Métro et
COSTCO. Les consommateurs seront ainsi sensibilisés directement sur les lieux
d’achat.

De nombreux outils d’information seront distribués à la population par

l’entremise du personnel inspecteur en alimentation, qui axera ses efforts non
seulement auprès des enfants dans les écoles, mais également auprès du grand
public rencontré lors de divers salons et expositions, ainsi que par des
stands dans les établissements de vente au détail.

Des chiffres révélateurs

Dans tous les cas d’intoxication à « E. coli » répertoriés en 2001, c’est
le boeuf haché (60 %) qui est la principale cause. De plus, c’est à domicile
que se produisent la très grande majorité des intoxications avec un total de
85,3 %, comparativement à 8 % dans les restaurants. Les principales lacunes
observées à domicile concernent la consommation de viande crue, la cuisson
inadéquate des viandes et la contamination croisée.

C’est pourquoi il faut rappeler à la population les consignes suivantes
en ce qui à trait à la manipulation des viandes hachées, piquées et
attendries :

éviter de consommer des viandes crues ou insuffisamment cuites;
bien se laver les mains avant de manipuler ces viandes;
former des boulettes grandes et minces, et les retourner plusieurs fois durant la cuisson;
utiliser un thermomètre à viande afin de s’assurer de l’atteinte de la température interne détruisant toutes les bactéries, soit 70 degrés Celsius.

Information additionnelle

Le ministère met à la disposition de la population divers outils
d’information. Pour se les procurer, il suffit de joindre sans frais le Centre
québécois d’inspection des aliments et de santé animale au 1 800 463-5023 ou
de consulter le site Web du MAPAQ.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires