Chiens errants : les propriétaires doivent être vigilants

Rimouski (Québec), 12 avril 2005 – Le ministère des Ressources naturelles et de la Faune désire rappeler à la population qu’il est interdit de laisser errer un chien dans un endroit où l’on retrouve du gros gibier. LaLoi sur la conservation et la mise en valeur de la faune prévoit une amendeminimale de 250 dollars pour une telle infraction et permet également à unagent de protection de la faune d’abattre sur le champ un chien errant.

Notons que, laissé sans surveillance, même un chien au tempérament douxpeut, durant ses moments de vagabondage, constituer une menace sérieuse pourles animaux sauvages, en particulier pour les cerfs de Virginie.

En effet, le cerf de Virginie est particulièrement vulnérable auprintemps en raison de la pénurie de nourriture durant la saison froide et del’épuisement de ses réserves de graisse. Se sentant traqué, lorsqu’il estpoursuivi par un chien errant, le cerf de Virginie prendra des risques souventfatals, tels que plonger dans l’eau glacée, chuter dans des précipices,s’enfoncer dans la neige hors des sentiers, etc. Indépendamment de la duréedes poursuites, celles-ci mènent souvent le cerf de Virginie, blessé etépuisé, à mourir. Il est essentiel de demeurer vigilant puisque des effortsmarqués ont été faits pour rétablir la population de cerfs de Virginie de larégion.

Que pouvez-vous faire?

  • Exercez de la vigilance sur les allées et venues de votre chien.
  • Limitez son territoire en le gardant attaché ou en enclos, notamment pendant l’hiver et au printemps.
  • Lors de vos excursions en forêt, gardez-le en laisse.
  • Donnez-lui les soins et la nourriture appropriés.
  • N’abandonnez pas votre animal à son sort en pleine nature. Si vous prévoyez quitter la maison pour quelques jours, trouvez-lui un foyer d’adoption responsable ou confiez-le à la Société protectrice des animaux de Québec (S.P.A.).

Nous invitons les citoyens à poursuivre leur collaboration en signalanttout acte de braconnage ou geste allant à l’encontre de la protection de lafaune, de ses habitats ou du milieu naturel en communiquant avec S. O. S.Braconnage au numéro sans frais 1 800 463-2191 ou avec le bureau de laprotection de la faune le plus près de chez vous. Ce service est gratuit etconfidentiel.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère des Ressources Naturelles du Québec
http://www.mrn.gouv.qc.ca/

Commentaires