CNH communique ses résultats du quatrième trimestre et de l’exercice 2001

Illinois (États-Unis), 7 février 2002 – CNH Global N.V. (CNH à la Bourse de New York) a communiqué des résultats consolidés pour le quatrième trimestre de 2 413 milliards $, soit une augmentation de 6 % par rapport à 2 266 milliards $ en 2000. Une fois rajustés pour tenir compte de
l’effet cumulatif des taux de change et des dessaisissements, les produits
d’exploitation ont augmenté de 11 % pour le trimestre.

Sur une base nette, CNH a essuyé une perte de 155 millions $ au quatrième

trimestre, comparativement à une perte de 134 millions $ au quatrième
trimestre 2000, étant donné que la Société a considérablement diminué sa
production afin de réduire les stocks de la Société et des commerçants,
surtout en ce qui a trait aux engins de chantier. La perte par action avant
les frais de restructuration équivalait à 0,35 $, conformément aux prévisions,
malgré les baisses de production et une provision pour perte avant impôts de
quelques 15 millions $ (0,03 $ par action) liées à la récente dévaluation du
peso argentin et à son effet négatif sur la stabilité économique de ce pays.
Toujours sur une base nette, la perte par action s’est chiffrée à 0,56 $,
comparativement à une perte de 0,48 $ par action pour le quatrième trimestre
2000.

Pour l’ensemble de l’exercice 2001, les produits consolidés ont totalisé
9 715 milliards $ par rapport à 10 041 milliards $ en 2000. Une fois rajustés

en tenant compte de l’effet défavorable des taux de change (311 millions $) et
des dessaisissements (351 millions $), les produits d’exploitation consolidés
ont augmenté de 3 % comparativement à 2000, et ce, malgré le fléchissement du
marché des engins de chantiers.

Le bénéfice d’exploitation pour l’exercice s’est accru de façon
importante, atteignant 245 millions $, en hausse de 54 % comparativement à
159 millions $ en 2000. Les améliorations apportées aux activités agricoles de
la Société, de pair avec la mise en place d’objectifs d’accroissement des
bénéfices, contrebalancent amplement la baisse considérable de rentabilité du
secteur des engins de chantier. La perte par action, avant les frais de
restructuration, était de 0,91 $ en 2001 par rapport à une perte de 1,26 $ en
2000.

« Nos principales marques de matériel agricole, Case IH et New Holland,
ont connu un autre trimestre de croissance considérable dans les marchés du

monde entier », a indiqué Paolo Monferino, président-directeur général de CNH.
« Nous avons rattrapé notre perte par action en effectuant les dessaisissements
et les pressions concurrentielles qui s’imposaient dans les mois qui ont suivi
la fusion. Grâce au lancement du premier de nos nouveaux produits et aux
démarches entreprises pour accroître les bénéfices, nous avons
considérablement rehaussé notre bénéfice d’exploitation en 2001 malgré la
faiblesse globale de l’industrie du matériel agricole et le fléchissement de
l’industrie des engins de chantier.

« Nous avons l’intention de répéter ce succès en 2002 pour la troisième
année d’affilée, bien qu’aucune reprise importante ne soit prévue dans
l’industrie. Les nouveaux produits et services supplémentaires que nous
proposerons à nos clients nous placeront en bonne situation de croissance en
2002. Sur le plan des engins de chantier, nous avons commencé l’année 2002 en
finalisant une entente de co-entreprise avec Kobelco, ce qui nous donne un
accès sans restriction aux marchés asiatiques et qui solidifie notre position
en Amérique du Nord et en Europe de l’Ouest. Nous croyons que nos efforts
dynamiques visant à accroître nos bénéfices liés à la fusion nous permettront
d’atteindre notre objectif de 600 millions $ avant la date prévue. »

Activités liées au matériel – Rendement au quatrième trimestre

Les ventes nettes tirées des activités liées au matériel au quatrième
trimestre ont fait un bond de 7 % pour atteindre 2 236 milliards $,
comparativement à 2 096 milliards $ pour la période correspondante en 2000.
Les produits tirés de la vente de matériel agricole se sont accrus de 14 % par
rapport à la même période en 2000. Par ailleurs, la Société a gagné des parts
de marché dans presque tous les segments de produits en Amérique du Nord, les
gains les plus importants provenant des segments des tracteurs de grande
puissance. CNH a également gagné des parts de marché en Amérique latine, en
Afrique et dans la région de l’Asie-Pacifique. En Europe de l’Ouest, marché où
la Société fait figure de chef de file, le nombre de produits vendus au détail
a accusé une diminution légèrement plus forte que dans le reste de
l’industrie, ce qui s’explique principalement par l’incidence des
dessaisissements. Au cours du trimestre, la production de CNH a été inférieure
de 4 % à la demande de détail.

Les produits tirés de la vente d’engins de chantier ont chuté de 6 %
comparativement au quatrième trimestre 2000. En Amérique du Nord, les ventes
d’engins de chantier de détail sont demeurées essentiellement inchangées,
tandis que les parts de marché acquises en Amérique latine, en Afrique et dans
la région de l’Asie-Pacifique ont contrebalancé le léger fléchissement en
Europe de l’Ouest. Au cours du trimestre, CNH a réduit les stocks de la
Société et des commerçants et sa production a été inférieure de 28 % à la
demande de détail.

Le maintien de niveaux de production considérablement inférieurs aux
ventes de détail au quatrième trimestre a eu un impact défavorable sur la
marge brute des activités liées au matériel, surtout en raison d’une gamme peu
avantageuse et de la sous-imputation des coûts fixes.

Comparativement au quatrième trimestre 2000, le pourcentage que
représentent sur le produit d’exploitation les frais de représentation et
d’administration des activités a diminué. Ceci s’explique principalement par
le succès que la Société a obtenu avec la mise en oeuvre de ses initiatives
d’accroissement des bénéfices reliées à la fusion.

Au cours du trimestre, CNH a fermé son usine de Sorocaba, au Brésil,
ainsi que trois dépôts de pièces en Amérique latine.

Activités liées au matériel – Rendement pour l’exercice

Le chiffre d’affaires net tiré des activités liées au matériel obtenu en
2001 a atteint 9 030 milliards $, comparativement à 9 337 milliards $ à
l’exercice précédent. Une fois rajusté en tenant compte de l’effet des taux de
change et des dessaisissements défavorables, le chiffre d’affaires net a
augmenté de 4 % par rapport à 2000.

Les ventes de matériel agricole ont connu une croissance considérable au
cours de l’exercice, contrebalançant amplement la perte de revenu causée par
les dessaisissements exigés par l’Etat, tandis que les ventes d’engins de
chantier, dont les marges moyennes sont plus élevées, ont fléchi en même temps
que l’industrie. La conjugaison des volumes peu élevés, d’une gamme peu
avantageuse et de l’effet défavorable du change a eu pour effet de
contrebalancer l’amélioration de la marge réalisée grâce aux initiatives
d’accroissement des bénéfices de CNH liées à la fusion.

Les initiatives d’accroissement des bénéfices de CNH liées à la fusion
ont coûté 83 millions $ au quatrième trimestre, portant le total pour toute
l’année à 278 millions $. Depuis la fusion, ces initiatives ont permis à la
Société de réaliser un total de 433 millions $.

La marge d’exploitation industrielle de la Société a augmenté de 223
millions $ en 2001, soit une hausse de 30 % par rapport à 172 millions $ en
2000.

Au cours du quatrième trimestre, la Société a réduit son personnel
d’environ 400 personnes, terminant l’exercice avec quelques 28 100 employés.
En 2001, les dessaisissements ont justifié la mise à pied d’environ 1 300
personnes. La main-d’oeuvre totale a été réduite d’environ 7 900 personnes, ou
22 %, depuis la fusion; tandis que le nombre d’emplois salariés a chuté de
25 %.

Services financiers

Au quatrième trimestre 2001, CNH Capital s’est transformée en une Société
de services financiers entièrement dédiée au soutien des commerçants et des
clients de CNH pour toutes ses marques. Dans le cadre de la dernière étape de
la transition, amorcée au premier trimestre 2001, CNH Capital a abandonné ses
activités de crédit commercial, de même que ses activités de financement de
détail hors des réseaux de commerçants, et a réorganisé ses activités
européennes afin de pouvoir mieux aider les clients et les commerçants.

Durant le quatrième trimestre, la Société a enregistré une provision pour
pertes supplémentaire relative à des prêts pour des activités non-
fondamentales. Cette provision a toutefois été partiellement contrebalancée
par un gain tiré de la différence entre les calendriers des transactions
portant sur des titres adossés à des crédits mobiliers de 2001 et de 2000.
Résultat : les Services financiers ont essuyé une perte nette de 7 millions $
pour le quatrième trimestre 2001 comparativement à une perte nette de
13 millions $ pour la période correspondante en 2000. Les commissions dans le
cadre des activités fondamentales ont augmenté de 6 % comparativement au
quatrième trimestre 2000.

Pour l’exercice, CNH Capital a déclaré un bénéfice net de 4 millions $,
comparativement à un bénéfice net de 26 millions $ en 2000. Les provisions
pour pertes sur prêts de la Société se sont accrues d’environ 30 millions $,
avant impôts, durant cette période, principalement en raison de prêts
consentis pour des activités non essentielles.

Bilan et flux de trésorerie

L’augmentation en glissement annuel de la dette nette au 31 décembre 2001
était essentiellement attribuable à la combinaison des dépenses pour
immobilisations corporelles, à la restructuration de l’encaisse et au
dividende annuel. Après dépréciation et amortissement, l’incidence sur
l’encaisse de la perte nette était en substance nulle. La décroissance en
glissement annuel des capitaux propres était également attribuable aux
obligations minimales supplémentaires découlant des régimes de retraite de
quelque 117 millions $ et à une incidence de taux de change défavorables
d’environ 110 millions $.

Perspectives de marché pour le matériel agricole

CNH anticipe que les ventes sectorielles de matériel agricole baisseront
légèrement en 2002 par rapport à l’an dernier. Selon la Société, les ventes
sectorielles totales en Amérique du Nord demeureront relativement stagnantes
au premier trimestre, puis subiront un léger fléchissement durant le reste de
l’exercice. Les ventes de tracteurs agricoles de moins de 40 HP, qui sont
intimement liées aux indices de confiance des consommateurs, devraient se
maintenir légèrement au-dessous des volumes de 2001 pendant toute l’année,
affichant une timide remontée au second semestre. Les ventes de tracteurs de
plus de 40 HP devraient chuter après le premier trimestre, reflétant ainsi
l’incertitude générée par le débat persistant entourant le Farm Bill aux Etats-
Unis. En Amérique latine, CNH prévoit un recul de 5 % des ventes par rapport à
2001, en raison de la dévaluation du peso argentin et de l’incertitude
entourant le maintien des subventions au Brésil. Les ventes en Europe de
l’Ouest devraient diminuer quelque peu.

Perspectives du marché pour les engins de chantier

Sur tous les marchés où elle est présente, sauf peut-être celui de
l’Amérique latine, CNH s’attend à ce que les ventes d’engins de chantier
régressent jusqu’à 15 % par rapport aux volumes de 2001 au cours du premier
semestre de l’exercice. Si la reprise prévue de l’économie est accompagnée
d’une augmentation des dépenses d’infrastructure, cela pourrait donner lieu,
au second semestre, à une progression des ventes permettant de se rapprocher
des niveaux de 2001.

Perspectives de CNH pour le présent trimestre

Pour le premier trimestre de 2002, CNH prévoit une amélioration de ses
produits d’exploitation, au fur et à mesure que les affaires de la Société
dans le secteur du matériel agricole continueront de progresser et que les
activités nouvellement acquises de Kobelco commenceront à contribuer aux
produits d’exploitation en Amérique du Nord. La Société a l’intention de
réduire de plus de 25 % par rapport au premier trimestre de 2001 la production
et la vente en gros d’engins de chantier, ce qui entraînera une diminution des
stocks des concessionnaires et de la Société. La composition des produits et
la sous-utilisation des capacités devraient exercer des pressions sur les
marges. En outre, une augmentation d’environ 17 millions $ des coûts des
régimes d’avantages sociaux et de retraite auront une incidence négative sur
les bénéfices avant impôts au premier trimestre. En conséquence, la Société
prévoit déclarer une perte se situant entre 0,20 $ et 0,30 $ l’action pour le
trimestre, avant les frais de restructuration et sans l’amortissement de la
survaleur, comparativement à une perte de 0,17 $ par action au premier
trimestre de 2001, avant les frais de restructuration et l’amortissement de la
survaleur.

Perspectives de CNH pour 2002

Bien que les pressions sur les marges continueront vraisemblablement à se
faire sentir au deuxième trimestre, CNH croit que la vigueur soutenue de ses
activités liées au matériel agricole en général, conjuguée à d’éventuelles
améliorations au second semestre touchant le secteur des engins de chantier,
contribueront largement au bénéfice net de la Société au second semestre de
l’exercice. Compte tenu des progrès réalisés au chapitre des mesures
accélérées d’accroissement des bénéfices pendant le second semestre de 2001,
CNH prévoit maintenant que la plus grande partie des 170 millions $ restants
d’accroissements des bénéfices proviendra de fusions en 2002, ce qui permettra
à la Société d’atteindre son objectif de 600 millions $ avant la date prévue.

En général, et pour le troisième exercice d’affilée, CNH s’attend à
inscrire de meilleurs résultats nets en dépit de la faiblesse de l’industrie
du matériel agricole et du marché en régression des engins de chantier. Dans
le contexte actuel, la Société s’attend à améliorer considérablement sa marge
d’exploitation industrielle pour l’exercice. Avec une amélioration notable
prévue sur le plan de la contribution des Services financiers au bénéfice net,
et des taux d’intérêt moindres comparativement à ceux de 2001, CNH prévoit
réduire considérablement sa perte nette en 2002, avant les frais de
restructuration et sans amortissement de la survaleur.

Grâce aux initiatives de la Société visant la chaîne d’approvisionnement,
de même qu’à la reconception d’autres processus, CNH croit pouvoir réduire de
façon appréciable son fonds de roulement en 2002. Concrètement, les stocks
devraient faire l’objet d’une réduction de 300 millions $, en glissement
annuel, surtout en ce qui a trait aux stocks d’engins de chantier. CNH prévoit
réduire les stocks de l’entreprise et des commerçants pour ce qui est du
matériel agricole, déjà largement en-deçà des moyennes de l’industrie, sur une
base sélective.

La direction de CNH tiendra une conférence téléphonique plus tard
aujourd’hui afin de passer en revue ses résultats du quatrième trimestre et de
l’exercice 2001. La webdiffusion de la conférence débutera vers 10 h, heure
normale de l’Est (Etats-Unis). Pour accéder à la conférence téléphonique, se
rendre à la section réservée aux renseignements à l’intention des
investisseurs sur le site Web de la Société à www.cnh.com. La diffusion sur
Internet est assurée par CCBN.

CNH est le premier fabricant mondial de tracteurs agricoles et de
moissonneuses-batteuses, le troisième plus grand fabricant d’engins de
chantier, en plus de posséder l’une des plus importantes activités de
financement de matériel de l’industrie. En 2001, le chiffre d’affaires s’est
établi à 9,7 milliards de dollars. Installée aux Etats-Unis, la Société
dispose d’un réseau de concessionnaires et de distributeurs qui desservent
plus de 160 pays. Les produits agricoles de CNH sont vendus sous les marques
Case IH, New Holland et Steyr. Les engins de chantier de CNH sont vendus sous
les marques Case, Fiatallis, Fiat-Hitachi, Kobelco, Link-Belt, New Holland et
O&K.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Case Corporation

http://www.casecorp.com/

CNH Global

http://www.cnh.com

New Holland

http://www.newholland.com/na/

Commentaires