Concours Fleurir le Québec : les juges sont sur la route

Québec, le 10 juillet 2000 – Jusqu’au 4 août prochain, 51 juges sillonneront les régions du Québec afin de dénicher les plus belles municipalités fleuries. Les jurys sélectionnés proviennent de l’industrie de l’horticulture ornementale, du secteur de l’enseignement ainsi que d’organismes de services publics ou professionnels. En tout, 259 municipalités seront visitées durant cette période.







Deux nouveaux prix ont été créés pour l’édition 2000 du concours Fleurir le Québec.


Rappelons que le concours Fleurir le Québec vise à reconnaître, honorer et promouvoir les efforts d’embellissement des municipalités en encourageant les projets privés et publics qui contribuent tant à embellir le Québec qu’à soutenir l’offre touristique de chacune de ses régions.

Nouveaux prix pour l’édition 2000

Deux nouveaux prix ont été créés pour l’édition 2000 du concours Fleurir le Québec. Le premier est le Prix national de l’aménagement commercial du Québec, lequel couronnera une entreprise dont l’aménagement floral et paysager fait la fierté de la municipalité participante. Le second est le Prix national de l’aménagement public du Québec, décerné à une propriété publique présentant un aménagement original s’harmonisant parfaitement avec son environnement.

Ces deux prix s’ajoutent à ceux de l’année dernière, soit le prix national Fondation de la faune du Québec, lequel récompense une municipalité qui a procédé à la restauration ou à l’aménagement d’un parc urbain favorisant les habitats fauniques pour les oiseaux, et le prix national Jardin d’aujourd’hui, remis à une personne bénévole qui s’est démarquée au sein de sa municipalité par sa passion pour l’embellissement floral.

Les gagnants régionaux et les finalistes nationaux seront connus lors de fêtes régionales qui auront lieu à la fin de l’été en Chaudière-Appalaches, en Montérégie, dans le Bas-Saint-Laurent et dans l’Outaouais.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires