Concours Vins et cidres du Québec : les produits du terroir à l’honneur

Saint-Hyacinthe (Québec), 3 juin 2002 – Pour une troisième année consécutive, les vins et les cidres de notre terroir ont tenu la vedette lors la dégustation officielle du Concours vins & cidres du Québec qui s’est déroulée les 29 et 30 mai dernier à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ). Organisé conjointement par la Direction régionale de la Montérégie,
secteur Est du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation,

et par la Société d’agriculture de Saint-Hyacinthe, le concours vise à
promouvoir la qualité des produits québécois et à les faire connaître des
consommateurs.

Quelque 90 vins et cidres, inscrits au concours par 31 producteurs, ont fait l’objet d’une évaluation rigoureuse par un jury de huit personnes composé de fins connaisseurs dans le domaine et présidé par M. Jean-François Demers,
consultant en vins et chroniqueur à Radio-Canada.

Les produits gagnants, répartis dans dix classes de produits, mériteront
un prix Pomme ou Grappe d’or, d’argent ou de bronze selon la note obtenue. Le
Prix d’excellence Elnova sera également remis au produit s’étant le plus
distingué par sa qualité et son raffinement.

Le dévoilement des gagnants aura lieu lors de la cérémonie de remise des
prix, le 17 juillet prochain à l’ITHQ. M. Jules Roiseux, personnalité bien

connue du milieu vinicole et cidricole, a accepté pour une deuxième année
d’animer cette soirée très attendue.

Le Concours vins & cidres du Québec s’inscrit dans les efforts du
ministère pour soutenir les activités de transformation à la ferme et la
création d’emplois qui s’y rattache, pour mettre en valeur les produits du
terroir et les faire connaître du grand public, ainsi que pour assurer le
développement de l’offre touristique régionale. La pomiculture et la culture
de la vigne constituent en effet des attraits touristiques importants pour de
nombreux consommateurs et consommatrices qui aiment faire de délicieuses
découvertes tout en ayant l’occasion de visiter les vergers et vignobles et de
rencontrer les producteurs et productrices.

Au Québec, on dénombre quelque 7 500 hectares de superficies en pommiers
exploitées par plus de 700 producteurs, alors que les superficies cultivées en
vignes se chiffrent à environ 300 hectares.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ)

http://www.ithq.qc.ca/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires