Cinq conseils pour semer votre prairie

Voici cinq conseils en ce début de saison.

1-Évaluation des prairies

Si ce n’est déjà fait, le temps est à l’évaluation des champs de fourragères pour les régions où l’inspection est possible. Un constat est d’autant plus important si ces observations vous concernent :

-Champs avec des baissières
-Champs très plats avec grosse argile, où il y a eu accumulation d’eau et de glace.
-Récolte en période critique.
-Coupe trop courte à l’automne : 2-4 cm
-pH bas, ou fertilisation inadéquate
– parties de champs avec couverture de neige très faible.

photos prises par Victor Lefèbvre entre le 5 et 7 mai dernier.

photos prises par Victor Lefèbvre entre le 5 et 7 mai dernier.

Si de nouveaux semis s’imposent, voici plusieurs aspects à considérer, tant au point de vue de la machinerie que de son ajustement. Vous pouvez aussi consulter la chronique de la semaine dernière pour d’autres conseils pour mener une évaluation plus en profondeur.

2-La calibration du semoir
Les experts recommandent de revoir plusieurs points de l’appareil en atelier:
.Vérifier les pièces du semoir, graissage, ajuster la pression des pneus
.Nettoyage à l’aspirateur des boites et conduits (Attention particulière aux rongeurs)
.Suspendre le semoir et le faire tourner à vide
.Remplir à demi la boite du semoir et simuler le semis x tours de roue = 1/100 acre

3-Préparation du sol
La surface doit être travaillé en fines mottes afin de faciliter l’adhérence des graines à l’humidité du sol tout en conservant les structures grossières du sous-sol, tel que montré par le schéma ci-dessous :

tableau semis1

Point important, la semelle de chaussure ne doit pas marquer de plus 1 po. Cette densité facilitera la calibration de la profondeur de semis.

4-Profondeur de semis
Pour assurer le maximum de germination et de levée, il faut viser une profondeur maximum de ½ à ¾ de po pour les graines dures (luzerne trèfle, mil) et d’un maximum de ½ po pour les graminées en général, tel que démontré dans le tableau.

tableau semis

5-Vitesse de semis :
Il est recommandé de semer à une vitesse moyenne de 6 à 7 km/h (4 à 5 m/h) pour assurer à la fois une bonne répartition des semences et de l’épaisseur d’enfouissement.

Article réalisé en collaboration avec le Conseil québécois des plantes fourragères: http://www.cqpf.ca/.

Propos recueillis auprès de Victor Lefèbvre,Directeur division Agricole, Québec pour Pickseed, et Jean-Yves Cloutier, Directeur semences chez Pedigrain .

à propos de l'auteur

Commentaires