Croissance et restructuration chez Pioneer

Pioneer Hi-Bred a annoncé mardi le lancement de deux unités commerciales, une pour l’est et l’autre pour l’ouest canadien. Elles auront chacune des responsabilités en matière de ventes et marketing, recherche et production.

Pioneer prévoit aussi créer plusieurs postes au cours des cinq prochaines années, en recrutant des agronomes, scientifiques en recherche, techniciens en production et professionnels des ventes.

« Étant le deuxième plus grand pays du monde, le Canada possède une vaste géographie et des conditions de croissance variées. L’ajout de deux unités commerciales dédiées apportera des approches plus spécifiques et définies aux marchés pour nos producteurs de l’Ouest et de l’Est », a déclaré Ian Grant, président de Pioneer Hi-Bred limitée au Canada. « L’objectif ultime est de positionner Pioneer encore plus près de ses clients. »

Bryce Eger a été nommé au poste de directeur commercial de l’unité commerciale de l’est du Canada, qui sera située à Chatham, en Ontario. Bryce Eger s’est joint à Pioneer en 2009 à titre de directeur national des ventes.

Greg Stokke a été nommé au poste de directeur commercial, unité commerciale de l’ouest du Canada. Celle-ci sera située à Saskatoon. Greg Stokke s’est joint à Pioneer en 2005 à titre de gestionnaire de compte et a plus récemment occupé le poste de directeur du marketing pour l’ouest du Canada.

Le siège social de Pioneer au Canada et plusieurs postes nationaux seront transférés de Chatham au nouveau siège social de DuPont Canada qui ouvrira cet automne à Mississauga. « Un siège social canadien partagé améliore l’intégration et l’alignement avec DuPont », a indiqué Ian Grant.

En réaction à la croissance de la demande globale pour une production accrue de nourriture, Pioneer s’attend à ajouter environ 4 000 postes dans le monde au cours des cinq prochaines années.

« Depuis 2008, Pioneer a doublé la taille de ses effectifs au Canada, de 200 postes à plus de 400 aujourd’hui, affirme Ian Grant. Nous attendons avec impatience d’ajouter encore plus d’emplois au florissant secteur agricole. »

De plus, DuPont a récemment indiqué prévoir investir 10 milliards de dollars dans la recherche et le développement et la mise en marché de 4 000 nouveaux produits d’ici la fin 2020.

 

Commentaires