Cuba autorise de nouveau l’importation de bovins canadiens

La Havane (Cuba), 31 mars 2005 – Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire Andy Mitchell a annoncé, au terme d’une rencontre avec le ministre cubain de l’Agriculture Alfredo Jordán Morales, que Cuba a approuvé le Canada comme source d’approvisionnement en bovins sur pied. Cette approbation s’ajoute à la décision prise par Cuba, le 14 décembre 2004, de rouvrir sa frontière à un large éventail de produits du boeuf tirés d’animaux canadiens de tout âge ainsi qu’aux aliments pour animaux de compagnie ne contenant pas de viande de ruminant ni de farine d’os.

Les exportateurs canadiens pourront maintenant exporter à Cuba des bovins, des moutons et des chèvres sur pied, la viande tirée de ces animaux ainsi que la semence et les embryons bovins. L’Agence canadienne d’inspection des aliments a travaillé en étroite collaboration avec les autorités cubaines durant de nombreux mois pour faire rouvrir ce marché au boeuf et aux bovins sur pied canadiens. En septembre 2004, les autorités vétérinaires cubaines sont venues au Canada afin d’examiner nos pratiques en matière de santé des animaux et de salubrité des aliments et les mesures qui sont en place pour atténuer le risque d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB).

« Il s’agit d’une autre étape importante pour l’industrie bovine canadienne – un autre pays vient de rouvrir son marché aux bovins canadiens en fondant sa décision sur des principes scientifiques », a indiqué le ministre Mitchell. Il a fait savoir que la Tunisie, nouveau marché d’exportation pour les bovins canadiens, et le Liban ont récemment approuvé des ententes semblables. « Maintenant que le Canada a réussi à faire ouvrir ces trois nouveaux marchés, nous allons poursuivre nos efforts pour conclure d’autres ententes semblables sur les exportations avec d’autres pays. »

Grâce à cette mission, les représentants de l’industrie canadienne négocient des contrats de vente importants pour toute une série de produits dont les haricots, les pois, le porc et les bovins sur pied. En 2002, les exportations de produits agricoles canadiens vers Cuba totalisaient 81,7 millions de dollars.

Pendant sa visite, le ministre Mitchell a rencontré plusieurs ministres et hauts fonctionnaires cubains afin de discuter d’une série de questions, dont la régularisation des nouveaux régimes d’exportation de bovins.

La délégation canadienne a également été accueillie par le président Castro qui a affirmé vouloir accroître les achats de produits agricoles canadiens.

La visite à Cuba du ministre Mitchell mise sur l’annonce qu’il a faite récemment concernant la mise en oeuvre du Programme de paiements relatifs au revenu agricole financé à hauteur de 1 milliard de dollars. Le ministre veut ainsi aider l’industrie à se transformer grâce à la création de nouveaux marchés pour le boeuf et les autres produits canadiens.

Le ministre Mitchell est actuellement en Colombie où il rencontrera plusieurs partenaires clés de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Il a l’intention de les inciter à transformer davantage l’industrie agricole en faisant la promotion d’un système commercial international fondé sur des règles, qui comprendrait notamment la réduction des subventions à l’exportation, la réduction du soutien interne et un plus grand accès aux marchés.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires