Décision de l’OMC sur les exportations de produits laitiers : Québec est déçu

Québec (Québec), 20 décembre 2002 – Le ministre de l’Agriculture, des
Pêcheries et de l’Alimentation, M. Maxime Arseneau, et la ministre déléguée à
l’Industrie et au Commerce, Mme Lucie Papineau, se sont montrés très déçus
d’apprendre que l’Organe d’appel de l’Organisation mondiale du commerce (OMC)
vient de déclarer non conforme le mécanisme mis en place pour permettre

l’exportation des produits laitiers par le Canada.

« Il faudra étudier attentivement la décision puisqu’elle pourrait avoir
des conséquences qui dépasseraient le strict cadre canadien et l’exportation
de produits laitiers », a souligné la ministre Papineau. Elle a ensuite indiqué
qu’il y aurait des discussions avec l’industrie et le gouvernement fédéral
pour s’y conformer et ainsi minimiser les représailles qui pourront être
exercées par les Etats-Unis et la Nouvelle-Zélande aux termes de la procédure
d’arbitrage visant à établir le montant de compensation que le Canada doit
verser ».

M. Arseneau a mentionné qu’il travaillerait sans délai avec les producteurs et les transformateurs pour élaborer une stratégie de développement des marchés tout en respectant les engagements internationaux.

Le ministre a ajouté qu’il était toutefois très satisfait que l’Organe d’appel, dans sa décision d’aujourd’hui, ne remette pas en cause le système de gestion de l’offre. « A cet égard, le gouvernement fédéral doit continuer à
défendre la gestion de l’offre dans la présente ronde de négociation à l’OMC »,
a-t-il déclaré.

Rappelons que la valeur des exportations de produits laitiers québécois
en cause représente environ 2 % de la valeur de la production laitière du
Québec.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

La connection au serveur est impossible. Nous ne pouvons fournir la liste des sites extérieurs pour le moment. Veuillez réessayer. Si le problème persiste, écrivez-nous à [email protected].

Commentaires