Des éleveurs japonais vont porter plainte contre le gouvernement, selon Kyodo

Tokuo (Japon), 10 septembre 2002 – Un groupe d’éleveurs japonais portera plainte en octobre contre le gouvernement japonais pour réclamer des indemnités en raison des pertes subies à cause de la crise de la vache folle qui sévit dans le pays depuis l’automne 2001.

Il s’agit du premier recours de ce type depuis l’apparition en septembre de l’an passé d’un premier cas d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) dite maladie de la vache folle, selon l’agence de presse Kyodo, qui cite des sources agricoles.

Les 63 fermiers demanderont au gouvernement de leur verser 200 millions de yens (1,7 M USD) de compensations pour le manque à gagner lié à l’ESB.

A ce jour, un total de cinq vaches malades de l’ESB ont été abattues au Japon.

A l’automne dernier, le Japon était devenu le premier pays d’Asie à être frappé par l’épizootie de la vache folle qui avait déclenché une vraie psychose collective, caractérisée par une chute de la consommation de boeuf et des prix.

Dans leur plainte, les 63 éleveurs de vaches laitières ont prévu d’arguer du fait que le gouvernement pouvait prévoir le déclenchement de l’épizootie dès le début des années 90 mais n’a pas jugé bon de prendre des mesures préventives, selon Kyodo.

L’origine des cas de vache folle japonais n’a pas encore été terminée avec précision, même si les autorités soupçonnent une contamination par la nourriture (farines animales et substituts laitiers).

Source : AFP

Commentaires