Des producteurs manifestent contre l’inaction du fédéral dans le contrôle des importations

Ottawa (Ontario), 18 décembre 2002 – Plusieurs milliers de producteurs de lait québécois se sont joints à Ottawa à la manifestation nationale organisée par les Producteurs laitiers du Canada pour protester
contre la faiblesse de l’augmentation du prix du lait annoncée par la
Commission canadienne du lait et l’inaction du gouvernement fédéral dans le
dossier des importations non-contrôlées de produits laitiers étrangers.
Affligés des mêmes problèmes que les producteurs de lait sur le plan du contrôle des importations, quelques centaines de producteurs de volailles, d’oeufs de consommation et d’incubation québécois se sont joints à la manifestation.

Rappelons que les producteurs de lait québécois réclament que l’écart de
quelque 10 cents le litre entre leur coût de production moyen et le prix du
lait actuel sur le marché canadien soit comblé dès que possible. La CCL n’a
annoncé qu’une augmentation d’un peu plus de 2 cents le litre pour le
1er février 2003.

Les producteurs de lait, de volailles, d’oeufs de consommation et
d’incubation québécois en ont également contre le laxisme du gouvernement
canadien aux frontières. Ils éprouvent la même impatience devant l’absence de
gestes concrets du gouvernement dans ce dossier et réclament du fédéral, dans
les plus brefs délais, des mesures pour contrer le flot de produits et
d’ingrédients étrangers qui contournent les protections frontalières et minent
leurs marchés.

Le gouvernement fédéral s’est engagé à contrôler les importations de
produits laitiers, d’oeufs et de volailles et les producteurs à ajuster leur
production à la demande du marché canadien par la gestion de l’offre. Grâce à
ce système, les producteurs peuvent tirer leur revenu entièrement du marché et
ne reçoivent aucune subvention gouvernementale. La gestion de l’offre permet
aussi le maintien de fermes laitières et avicoles familiales, responsables au
niveau environnemental et qui livrent aux consommateurs des produits de grande
qualité à prix raisonnable.

On compte quelque 9 000 fermes laitières et avicoles au Québec qui
totalisent des ventes à la ferme de plus de 2,4 milliards de dollars et
génèrent près de 70 000 emplois directs et indirects, à la ferme et dans les
usines.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération des producteurs de lait du Québec

http://www.lait.org

Fédération des producteurs de volailles du Québec (FPVQ)

http://www.lepouletduquebec.qc.ca/

Commentaires