Des prêts sans intériêts pour les semis du printemps

Ottawa (Ontario), 25 mars 2002 – Les agriculteurs peuvent maintenant se procurer des formulaires de demande pour le Programme d’avances printanières en s’adressant aux associations de producteurs locaux et à la Commission canadienne du blé.

Tel qu’annoncé en décembre 2001, le Programme d’avances printanières (PAP), qui offre des prêts sans intérêts jusqu’à concurrence de 50 000 dollars aux agriculteurs de toutes les régions du pays, a été prolongé pour la campagne agricole 2002.

« Ces prêts aideront les agriculteurs canadiens à faire face à la sécheresse et aux autres risques d’exploitation, a expliqué le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief. On s’attend à ce que 700 millions de dollars de prêts sans intérêts soient versés cette année dans le cadre du PAP. »

Le PAP s’applique à la plupart des produits visés par le Programme de paiements anticipés et est assujetti à des modalités similaires aux années précédentes.

L’aide financière consentie aux producteurs dans le cadre du PAP est sous forme de prêts garantis par le gouvernement du Canada. Les producteurs doivent rembourser leurs prêts d’ici la fin de décembre ou peuvent en transférer le solde dans une avance du Programme de paiements anticipés une fois leurs cultures entreposées à l’automne.

« Les producteurs peuvent présenter leur demande par l’entremise de la Commission canadienne du blé ou de leur association afin de recevoir leurs prêts d’ici la mi-avril, c’est-à-dire à temps pour assumer les coûts de cette étape fébrile de la campagne agricole », a ajouté M. Vanclief.

L’an dernier, plus de 33 000 agriculteurs se sont prévalus du programme et ont ainsi pu avoir accès à 674 millions de dollars de prêts sans intérêts.

M. Vanclief a souligné que la gestion des risques représentait un élément important du Cadre stratégique pour l’agriculture (CSA). Conformément à l’entente de principe entre les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, le CSA porte sur les cinq éléments suivants : la salubrité et la qualité des aliments, l’environnement, la science et l’innovation, le renouveau et la gestion des risques.

Dans le récent Budget fédéral, le gouvernement du Canada s’est engagé à fournir sa part de financement prévisible et à long terme nécessaire à la mise en oeuvre de la nouvelle orientation stratégique pour l’agriculture.

Dans le cadre des programmes fédéral-provinciaux actuels pour la protection du revenu agricole, les agriculteurs canadiens ont accès à plus de 1,8 milliard de dollars pendant l’année en cours. Les agriculteurs qui font une demande au Programme d’avances printanières doivent déjà participer à un programme d’assurance-récolte ou à un autre programme fournissant le même niveau de protection.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires