Deux ambassadeurs de la race Holstein du Québec reconnus

Saint-Hyacinthe (Québec), 18 novembre 2002 – La 8e édition de l’Exposition Internationale Holstein Québec a reconnu deux ambassadeurs de la race Holstein du Québec. John Beerwort Brome au Québec et Maurice Perrot de France ont respectivement reçu les reconnaissances « Trophée Pierre Léonard » et « Ami International en élevage laitier ».

Le Trophée Pierre-Léonard décerné annuellement à l’EIHQ souligne l’excellence des bâtisseurs de la famille Holstein québécoise pour créer des modèles de référence et pour allonger la pyramide de l’élevage Holstein de race pure du Québec. John Beerwort est un de ces bâtisseurs qui a insufflé à sa famille et à plusieurs jeunes la passion de l’élevage Holstein. Maître-éleveur et juge aux expositions du Québec et de l’extérieur, il a développé le troupeau au préfixe Beervern de 1950 à 1980. Bien connu dans l’élevage Holstein, le troupeau Beervern a obtenu plusieurs bannières de Meilleur Éleveur et Meilleur Exposant puisque ses animaux ont maintes fois mérité des titres de championnes. Pour faire profiter la communauté Holstein de son savoir et de sa grande expertise, John Beerwort a fait partie de différents comités de la race puis a poursuivi son action au cours des ans dans l’achat et la vente d’animaux de haute qualité.

Le prix Ami international en élevage laitier, décerné pour la première fois cette année, est une reconnaissance de la contribution significative d’une personne de l’extérieur du Canada à l’avancement de l’élevage laitier québécois. Maurice Perrot, journaliste et organisateur de salons professionnels en France, a été ce « catalyseur pour la reconnaissance internationale de notre association provinciale, de tous ses membres et surtout de ce qui nous anime, la Holstein », a souligné Raymond Caron de la Ferme Karona de Plessisville au Québec. L’EIHQ lui a en effet décerné ce prix car, tout en accompagnant la « Holsteinisation » du cheptel français, il a permis à de nombreux éleveurs de ce pays d’avoir une autre vision de l’élevage, en s’appuyant considérablement sur l’expérience et le savoir-faire québécois. De plus, il a permis à de nombreux éleveurs québécois de faire connaître leur entreprise et de faire du commerce d’embryons ou de génisses en France.

Holstein Québec lève son chapeau à ces deux hommes qui ont contribué à leur façon et à la renommée et au développement de l’élevage du Québec !

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Holstein Québec

http://www.holsteinquebec.com

Commentaires