Deux entreprises canadiennes signent un contrat avec une usine russe de transformation de la viande

Moscou (Russie), 16 septembre 2002 – Une entreprise russe bénéficiera de l’expertise canadienne en matière de production porcine, en plus de l’équipement et du bétail reproducteur porcin du Canada, à la suite de la signature d’un contrat avec deux entreprises canadiennes. Le contrat a été signé à l’occasion d’une mission commerciale dirigée par le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief.

Deux entreprises canadiennes ont été retenues par la quatrième plus grande entreprise russe de transformation de la viande pour aider à l’établissement d’une installation porcine de 45 millions de dollars. L’entente comprend la vente d’au moins 9000 truies, la prestation de services de conception de bâtiments, la fourniture d’équipement et de savoir-faire technologiques pour la gestion du projet.

Il s’agit du plus important contrat jamais accordé à des entreprises canadiennes pour l’établissement d’une installation porcine clés en main en Russie.

« Ceci illustre bien les occasions d’affaires qui se présentent pour les entreprises agroalimentaires canadiennes sur le marché russe », a affirmé M. Vanclief. Le Ministre était présent lors de la signature du contrat à Moscou et a félicité les deux entreprises, Donaldson International Livestock Ltd. de Tavistock (Ontario) et Fred Groenestege Construction Limited de Sebringville (Ontario).

Le marché russe offre des occasions d’affaires non négligeables pour les exportateurs canadiens avec des importations agroalimentaires totalisant douze millions de dollars annuellement.

« Les entreprises canadiennes offrent des produits agricoles et alimentaires de classe mondiale et possèdent de l’équipement de fine pointe et le savoir technique convoité sur les marchés mondiaux, a ajouté M. Vanclief. Je suis extrêmement heureux du succès de ces deux entreprises et des énormes possibilités qui leur sont offertes au sein du secteur grandissant de l’agriculture et de l’agroalimentaire de la Russie. »

M. Vanclief a visité la Russie dans le but d’accroître les relations commerciales et les investissements dans le domaine de l’agriculture et de l’alimentation. Il était accompagné d’un certain nombre de représentants d’entreprises canadiennes qui s’intéressent au marché russe.

En 2001, la Russie a été le cinquième plus important marché d’importation de porc du Canada dont la valeur a atteint les 47 millions de dollars.

« Le succès sur le marché international est un déterminant clé de la croissance du secteur agricole et agroalimentaire canadien, et notre pays est reconnu comme étant un chef de file mondial qui fournit des produits agricoles et agroalimentaires salubres et de haute qualité.

« Notre objectif est de faire fond sur cette réputation d’excellence, a affirmé M. Vanclief. Par la mise en oeuvre du Cadre stratégique pour l’agriculture, une approche intégrée pour la prospérité du secteur, nous ferons en sorte que le Canada soit davantage reconnu comme chef de file mondial pour la salubrité de ses aliments, son innovation et ses méthodes de production respectueuses de l’environnement. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires