Dix-huit cas de tremblante du mouton décelés depuis début avril en France

Paris (France), 29 mai 2002 – Dix-huit cas de tremblante du mouton ont été diagnostiqués en France depuis le lancement, début avril, de la campagne de dépistage par tests rapides sur quelque 100 000 ovins et caprins, selon des chiffres publiés par le ministère de l’Agriculture.

Au total, 28 cas (soit 23 nouveaux foyers) ont été décelés depuis le début de l’année.

Cette campagne de surveillance par tests rapides est mise en oeuvre dans tous les Etats membres de l’Union européenne pour estimer plus précisément la prévalence en Europe de cette maladie qui appartient au groupe des encéphalopathies spongiformes subaiguës transmissibles (ESST).

Contrairement à l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB, maladie de la vache folle), aucun cas de transmission de la tremblante à l’homme n’a été jusqu’alors signalé.

Dans l’attente de nouveaux outils de diagnostic rapide permettant de distinguer le prion de l’ESB de celui de la tremblante, les tests utilisés pour le dépistage à l’abattoir et à l’équarrissage sont ceux agréés pour diagnostiquer la maladie de la vache folle.

En France, la tremblante est présente sur l’ensemble du territoire avec toutefois une prédominance dans le Sud, région qui comprend la plus forte densité d’élevages ovins.

Depuis 1996, date à laquelle la tremblante est à déclaration obligatoire, 321 foyers ont été répertoriés, précise le ministère.

Source : AFP

Commentaires