En agroenvironnement, l’Estrie se démarque!

Rock Forest (Québec), 29 octobre 2002 – Le MAPAQ-Estrie, la Fédération de l’UPA-Estrie et la Fondation lacs et rivières du Canada ont remporté, le Prix d’excellence en environnement du secteur agricole et forestier, décerné par la Fondation estrienne en environnement (FEE) et le Conseil régional de l’environnement de l’Estrie (CREE), pour la mise en place de techniques alternatives d’abreuvement du bétail hors cours d’eau. Cette reconnaissance est une fierté pour l’Estrie et les partenaires impliqués, d’autant plus que ce projet a déjà eu un effet d’entraînement dans toutes les régions agricoles du Québec.

Alors que le projet-pilote s’est traduit par l’aménagement d’une quarantaine de sites d’abreuvement dans 15 entreprises, les partenaires prévoient pour 2002 l’installation de 150 sites dans une trentaine d’entreprises, entraînant des coûts de réalisation de 300 000 $ et une contribution du MAPAQ-Estrie s’élevant à 200 000 $.

« De grands défis nous attendent, affirme M. Alain Roy, directeur adjoint du MAPAQ-Estrie. Avec le REA, qui oblige tous les producteurs agricoles à interdire l’accès des animaux aux cours d’eau d’ici 2005, nous devrons déployer un maximum d’efforts pour soutenir les quelque 1 000 entreprises qui devront se conformer. »

Selon M. Roberto Toffoli, agronome et conseiller aux entreprises laitières pour le MAPAQ-Estrie, « chaque entreprise qui a réalisé ce projet a nécessité le travail de conseillers pour le diagnostic, le plan, la réalisation et le suivi du projet. » Un guide élaboré en partenariat en Estrie a été remis aux productrices et producteurs désireux d’aménager de tels sites d’abreuvement.

« Nous sommes particulièrement heureux d’avoir été associés à la réalisation de ce projet, non seulement financièrement, mais pour ses retombées auprès des producteurs agricoles de l’Estrie et du Québec », a affirmé M. Antoine Doyon, président de la Fédération de l’UPA-Estrie.

« La Fondation des lacs et rivières du Canada est fière d’avoir apporté son expertise dans l’aménagement des bandes riveraines, en plus d’avoir piloté la traduction en anglais du guide sur les sites d’abreuvement », affirme M. Jacques Houle, directeur régional de la Fondation des lacs et rivières du Canada.

La contribution du MAPAQ-Estrie, de l’UPA-Estrie et de la Fondation des lacs et rivières du Canada témoigne d’une volonté tangible de protéger les cours d’eau et fait de l’Estrie un chef de file en agroenvironnement.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Conseil régional de l’environnement de l’Estrie (CREE)

http://www.abacom.com/~cree/

Fondation des lacs et rivières du Canada

http://www.lacsetrivieres.ca/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Union des producteurs agricoles (UPA)

http://www.upa.qc.ca/

Commentaires