Europe : Gaymard ferme des poulaillers pour remédier à la crise avicole

France, 21 novembre 2002 – Nettement moins exposée aux crises cycliques que le porc, la volaille connait pourtant des difficultés très importantes depuis des mois. L’évolution est telle que Bruxelles prévoit que l’Union européenne, numéro un mondial de l’exportation à la fin des années 80, soit importateur net d’ici à dix ans. Les exportations françaises vers les autres pays européens ont baissé de 17% en volume depuis le début de l’année et seulement de 2% sur le Proche et Moyen-Orient, débouché traditionnel prvilégié, mais au prix d’une très forte baisse des prix (-18%) pour contrer la concurrence brésilienne. Les importations européennes du Brésil et de Thaïlande ont quadruplé en l’espace de deux ans et représentent désormais 10% de la consommation intérieure européenne.

Face à cette situation, les pouvoirs publics ont arrêté, avec la profession, un plan de restructuration dont l’objectif est de réduire la production nationale de 2% en fermant 400.000 mètres carrés de poulaillers. Un effort qui sera réparti entre les régions. Soit un coût de 6 millions d’euros. Les entreprises, qui feront un effort pour s’adapter au marché, seront aidées, précise le ministère de l’Agriculture. Une enveloppe non précisée est prévue pour le volet social ainsi que des aides à la modernisation.

Source : Les Échos

Commentaires