Fonds de fiducie pour contribuer à la croissance des secteurs agroalimentaire

Victoria (Colombie-Britannique), 16 mars 2001 – Le gouvernement provincial, de concert avec le gouvernement fédéral et la B.C. Investment Agriculture Foundation, a créé un fonds de fiducie Agri-Food Futures de 13,3 millions de dollars pour aider les secteurs émergents à tirer profit des nouvelles occasions d’affaires.

L’annonce a été faite aujourd’hui, par le député de Vancouver-Quadra, M. Stephen Owen, au nom du ministre fédéral de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, et par le ministre de la Santé de la C.-B., M. Corky Evansk, au nom du ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Pêches de la C.-B., M. Ed Conroy.

« Le gouvernement fédéral est heureux de s’associer à la Colombie-Britannique pour mettre au point ce programme novateur destiné aux producteurs, a déclaré M. Owen. L’économie de l’agriculture et de l’agroalimentaire d’aujourd’hui est diversifiée, dynamique et riche de nouvelles possibilités exaltantes. L’industrie en Colombie-Britannique, et dans l’ensemble du pays, est un chef de file mondial dans ce secteur en rapide mutation et j’ai bon espoir que ce programme contribuera à maintenir cette tendance. »

« La clé du succès au sein de l’industrie agricole et agroalimentaire d’aujourd’hui est l’habileté à s’adapter, à changer et à saisir des nouvelles occasions d’affaires, a indiqué M. Vanclief. Le gouvernement du Canada s’est engagé à donner au secteur tous les outils nécessaires pour maintenir son avantage concurentiel et continue de tirer profit de la diversité économique agricole. »

« Le secteur agroalimentaire de la C.-B. continue de croître et de nouveaux secteurs voient le jour pour tirer profit des possibilités qu’offrent les marchés locaux et mondiaux, a affirmé M. Evans. Notre gouvernement croit en l’agriculture et notre objectif est de lui donner plus de possibilités pour façonner son avenir. Ces nouvelles occasions créeront des emplois, ajouteront de la valeur aux produits existants et apporteront des avantages économiques aux collectivités rurales et à la province. »

L’intention de créer le fonds en fiducie Agri-Food Futures a été annoncée en mai 2000 et le financement a été réservé dans le budget du ministère de l’Agriculture de la Colombie-Britannique à ce moment-là. Au cours des derniers mois, des fonctionnaires fédéraux et provinciaux ont mis la dernière main aux éléments définitifs d’une entente de financement du programme.

« Le secteur agroalimentaire de la C.-B. continue à prospérer : il engendre chaque année des ventes d’une valeur marchande de 18 milliards de dollars et emploie plus de 250 000 résidants de la Colombie-Britannique, a déclaré M. Conroy. Le gouvernement est fier des réalisations du secteur et ce fonds en fiducie aidera non seulement les industries naissantes, mais aussi les industries agroalimentaires traditionnelles à relever de nouveaux défis. Nous voulons également aider à promouvoir un plus grand souci de la qualité et de la salubrité des aliments. »

Le financement est possible grâce à une entente fédérale-provinciale sur la gestion des risques en agriculture. Le fonds en fiducie sera géré indépendamment des pouvoirs publics par la B.C. Investment Agriculture Foundation, une association sans but lucratif représentant les producteurs agricoles de la C.-B.

« La Fondation est heureuse d’assumer la responsabilité de la gestion et de la répartition de ce fonds de fiducie. Le fonds aidera les producteurs et les transformateurs de la C.-B. à relever les défis qui caractérisent les marchés nationaux et mondiaux en rapide mutation. Il favorisera une croissance durable et le développement de l’agriculture et des collectivités rurales tout en encourageant de bonnes pratiques de gérance de l’environnement », a déclaré le président de la Fondation, M. Gary Kenwood.

« Nous procédons actuellement à des pourparlers avec divers groupes sectoriels pour fixer les mandats et les priorités de projets particuliers qui seront couverts par le fonds de fiducie Agri-Food Futures, a déclaré M. Conroy. Pour chaque région, la première étape consistera à fournir une subvention de planification pour mettre au point un plan stratégique de trois à cinq ans.

« À ce jour, le ministère a annoncé une aide financière et des projets liés à la Vancouver Island Agri-Food Strategy, à l’agriculture des Premières Nations et un soutien au domaine des nutraceutiques et des cultures spéciales. Nous annoncerons d’autres contributions de planification et d’autres projets dans un proche avenir. »

Le gouvernement de la C.-B. et plusieurs secteurs agroalimentaires ont été parmi les premiers à utiliser les fonds en fiducie comme outil de développement de l’industrie. En plus des fonds annoncés aujourd’hui, il existe actuellement onze fonds de fiducie actifs consacrés à un secteur industriel ou à une région géographique.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires