Fraicheur de mai: des producteurs s’attendent à des pertes importantes

Trois-Rivières (Québec), 4 juin 2002 – Les pluies fortes et les températures froides qui ont été le quotidien du mois de mai ont causé des dommages très importants à plusieurs cultures du Centre-du-Québec. Le soya et le maïs-grain ont été durement touchés. L’un d’eux s’attend à perdre la moitié de sa récolte.

A l’Union des producteurs agricoles du Centre-du-Québec, on confirme que la saison agricole accuse du retard. Et à cause de l’alternance de certains jours de soleil et de pluie, plusieurs producteurs ont été obligés d’utiliser une houe rotative pour enlever la croûte qui s’était formée sur le sol.

L’assurance de la Financière agricole du Centre-du-Québec doit déjà composer avec une trentaine d’avis de dommages provenant des producteurs agricoles, ce qui est beaucoup pour un début de saison.

Les producteurs agricoles espèrent maintenant que le mois de juin offrira des températures plus propices à la culture céréalière. Jusqu’ici, le manque de chaleur ralentit considérablement la pousse des céréales, ce qui influence la qualité de la récolte.

Source : Presse Canadienne

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération de l’UPA du Centre-du-Québec

http://www.centre-du-quebec.upa.qc.ca/

La Financière agricole du Québec

http://www.financiereagricole.qc.ca

Commentaires