France : Hervé Gaymard, nouveau ministre de l’agriculture

Paris (France), 7 mai 2002 – A 41 ans, le Savoyard Hervé Gaymard, nommé ministre de l’Agriculture, est l’une des figures emblématiques de la génération montante de la droite.

Ce fidèle chiraquien, fondateur en avril 2001 avec Renaud Dutreil (UDF) et Dominique Bussereau (DL) de l’Union en mouvement (UEM), embryon du parti unique de la droite censé naître à l’automne, voit récompensés ses efforts pour l’union de l’opposition.

Hervé Gaymard n’est pourtant pas un novice au gouvernement. Il a été secrétaire d’Etat aux Finances puis à la Santé et à la Sécurité sociale dans le gouvernement d’Alain Juppé (1995-1997), dont il est un proche.

Formé à l’Ecole nationale d’administration, administrateur civil au ministère des Finances jusqu’en 1993, ce fils de commerçants entre la même année en politique lorsque Michel Barnier, dont il était le suppléant, rejoint le gouvernement Balladur comme ministre de l’Environnement.

Elu conseiller général de Moutiers en 1994, Hervé Gaymard a également succédé en septembre 1999 à Michel Barnier comme président du conseil général de Savoie.

Réélu député en 1997, cet européen convaincu connaît peu les questions agricoles, hormis les spécificités de l’agriculture de montagne. Il va devoir apprendre très vite.

Hervé Gaymard présente aussi la particularité d’être le père d’une famille très nombreuse. Ce catholique pratiquant a eu pas moins de huit enfants avec son épouse Clara, magistrate à la cour des comptes et fille du professeur Jérôme Lejeune, farouche opposant à l’avortement décédé en 1994 et ami personnel du pape Jean Paul II.

Source : AP

Commentaires