Holstein Canada appuie le programme d’identification nationale du bétail

Brantford (Ontario), 10 juin 2002 – Holstein Canada poursuit sa promesse de développer avec ses partenaires de l’industrie et du gouvernement un mécanisme de traçabilité qui, rapidement, détectera, contiendra et éliminera toute maladie ou menace alimentaire majeures au Canada.

La solution, une meilleure surveillance du cheptel, ne peut fonctionner sans un programme national d’identification du bétail. Ce programme permet de retracer chaque animal et sa carcasse à partir de n’importe quelle étape de la production jusqu’à son troupeau d’origine.

Aujourd’hui, il y a plus de circulation d’un troupeau à l’autre qu’il y a dix ans. Certains éléments inhérents aux gros troupeaux augmentent les risques de transmission des maladies. Et certaines nouvelles maladies font plus de dommages que celles d’il y a dix ou 15 ans.

L’innocuité alimentaire a toujours préoccupé les consommateurs. Toutefois, des événements marquants ont réveillé les craintes: la maladie de la vache folle en Europe, la fièvre aphteuse au R.?U. et les menaces de bio-terrorisme.

Les transformateurs s’appliquent depuis dix ans à adopter les normes HACCP (Analyse des risques et maîtrise des points critiques), qui visent à prévenir et à corriger les problèmes à toutes les étapes de la fabrication.

Aujourd’hui, les normes HACCP s’étendent à la ferme. Nous devons, à tous les paliers de gouvernement, créer un programme d’assurance pancanadien sans faille qui protégera notre réputation de fournisseur d’aliments sains et de grande qualité, ici comme à l’exportation.

À partir de juillet 2002, l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) imposera des pénalités monétaires en cas de violation aux Règlements sur la santé animale relatifs à l’identification animale. L’ACIA envisage également poursuivre les contrevenants.

Holstein Canada appuie sans réserve le programme d’identification nationale du bétail, car celui-ci rehausse les normes canadiennes d’identification, de suivi et de la santé du cheptel, procure une banque de données et un réseau d’échange facilitant la traçabilité des animaux, de leurs troupeaux et points de rassemblement, démontre que notre vigilance, notre discipline et notre surveillance répondent aux normes strictes de l’analyse de risque et du commerce à valeur ajoutée, place le Canada en tête du point de vue génétique et santé animale et rassure le consommateur sur l’engagement constant de l’industrie à lui fournir des aliments de qualité supérieure.

Ici, au Canada, nous devons tous faire notre part. L’étiquetage national du bétail permettra de résoudre les problèmes avec une économie de temps et d’argent. À l’avenir, si nous voulons garder nos marchés, nous devons garantir aux acheteurs que notre programme national de santé est sans reproche.

En plus de leur utilité pour la santé animale, les étiquettes et boucles multifonctionnelles, applicables à tous les animaux laitiers, servent la gestion à la ferme, l’enregistrement et d’autres programmes à valeur ajoutée.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)

http://www.cfia-acia.agr.ca/

Holstein Canada

http://www.holstein.ca/

Commentaires