Intentions d’ensemencement : rapport de mars

Ottawa (Ontario), 21 avril 2008 – Selon l’Enquête de mars 2008 sur les intentions d’ensemencement, les agriculteurs des Prairies prévoient ensemencer une superficie record de canola et de pois de grande culture. Les agriculteurs s’attendent également à une augmentation du blé de printemps et du blé dur.

Dans l’Est, les producteurs du Québec pourraient ensemencer une superficie record de soya, tandis que les agriculteurs de l’Ontario et du Québec ont déclaré avoir l’intention d’ensemencer moins de maïs-grain.

Selon l’enquête, menée auprès de 16 000 agriculteurs canadiens, ceux-ci ont indiqué des augmentations possibles de la superficie du canola, des pois de grande culture, du blé de printemps et du blé dur, mais moins d’acres d’avoine et d’orge dans les Prairies.

Il est trop tôt pour évaluer les conditions d’ensemencement pour ce printemps. Cependant, dans les Prairies, des préoccupations ont déjà été émises en raison des conditions constamment sèches dans le sud de la Saskatchewan et de l’Alberta.

Les données de l’enquête ne révèlent que les intentions. La conjoncture économique et les conditions environnementales évoluent constamment, ce qui oblige les agriculteurs à modifier leurs plans avant le moment de l’ensemencement. Certains agriculteurs ont indiqué qu’ils sont toujours indécis par rapport à leurs stratégies finales pour 2008.

La superficie des champs de canola pourrait atteindre des sommets
D’après les premières indications, les agriculteurs de la région des Prairies pourraient ensemencer une superficie record de 14,7 millions d’acres de canola, en hausse de 0,4 % ou de 50 000 acres par rapport au sommet atteint en 2007. La moyenne quinquennale est de 13,0 millions d’acres.

Les agriculteurs de l’Alberta ont déclaré vouloir semer une superficie record de 5,1 millions d’acres, en hausse de 13,3 % ou de 600 000 acres. Le sommet de 5,0 millions d’acres atteint en 1994 serait ainsi franchi.

La superficie des cultures de blé de printemps et de blé dur pourrait faire un bond
Les agriculteurs des Prairies prévoient une augmentation de 9,4 %, soit de 1,4 million d’acres, de la superficie des cultures de blé de printemps. Celles-ci pourraient donc atteindre 16,3 millions d’acres. Ce chiffre serait légèrement inférieur à la moyenne quinquennale de 17,0 millions d’acres.

La superficie des cultures de blé de printemps devrait augmenter dans toutes les provinces des Prairies, mais elle devrait rester inférieure à la moyenne quinquennale au Manitoba et en Saskatchewan.

La superficie des cultures de blé dur des Prairies pourrait augmenter de 22,5 %, soit de 1,1 million d’acres en 2008. En Saskatchewan, où est cultivée la plus grande partie du blé dur canadien, la superficie devrait augmenter de 28,4 % pour atteindre 5,2 millions d’acres, tandis qu’en Alberta, les surfaces cultivées pourraient diminuer de 8,5 % et passer à 700 000 acres.

La superficie des cultures d’orge et d’avoine devrait dégringoler
La superficie totale des cultures d’orge dans la région des Prairies devrait chuter de 15,4 %, soit de 1,6 million d’acres pour passer à 8,7 millions d’acres. Ce chiffre serait largement inférieur à la moyenne quinquennale de 10,0 millions d’acres.

Les agriculteurs des trois provinces des Prairies ont annoncé des diminutions éventuelles et des superficies inférieures à la moyenne quinquennale pour toutes les provinces.

Les agriculteurs des Prairies ont indiqué leur intention d’ensemencer 4,1 millions d’acres d’avoine, en baisse de 825 000 acres ou de 16,8 % par rapport à la superficie cultivée en 2007. La moyenne quinquennale est de 4,4 millions d’acres. On prévoit une diminution dans toutes les provinces des Prairies.

La superficie des pois de grande culture pourrait atteindre un sommet
La superficie des pois de grande culture pourrait augmenter de nouveau en 2008, soit de 4,3 %, pour atteindre 3,8 millions d’acres. Cela représenterait une augmentation de 155 000 acres par rapport au sommet atteint en 2007.

Une superficie cultivée record attendue en Alberta pourrait constituer le principal facteur expliquant cette augmentation. Les agriculteurs de cette province ont annoncé une augmentation de 14,8 % de la superficie cultivée qui atteindrait 700 000 acres, dépassant ainsi le sommet de 660 000 acres atteint en 2000.

Les agriculteurs de l’Est ensemenceraient plus de soya et moins de maïs-grain
Les agriculteurs du Québec ont déclaré vouloir ensemencer du soya sur une superficie record de 593 100 acres en 2008, en hausse de 36,4 % par rapport à 2007. Le précédent sommet datait de 2004 (494 200 acres).

En revanche, les agriculteurs de l’Ontario ont l’intention d’ensemencer du soya sur une superficie de 2,1 millions d’acres, en baisse de 6,2 %. Il s’agit du plus bas niveau atteint depuis 2003.

Les producteurs de l’Ontario et du Québec ont déclaré vouloir cultiver une superficie moins importante de maïs-grain en 2008.

Les agriculteurs du Québec ont annoncé une baisse potentielle de 11,1 % de la superficie cultivée, portant cette dernière à 998 400 acres; ceux de l’Ontario estiment la baisse potentielle à 13,1 %, portant la surface cultivée à 1,8 million d’acres.

Intentions d’ensemencement des principales céréales et graines oléagineuses
Culture200720082007 à 2008
 milliers d’acresvariation en %
Tout le blé21 61725 10916,2
Blé de printemps15 21516 5849,0
Blé dur4 8155 90022,5
Blé d’hiver11 5872 62565,4
Canola14 72614 8050,5
Orge10 8659 332-14,1
Jachère7 7106 850-11,2
Avoine5 4084 485-17,1
Pois secs de grande culture3 6303 7854,3
Maïs-grain3 4393 005-12,6
Soya2 9162 9852,4
Lin1 3051 47012,6
1.La superficie ensemencée restante en mars, après les pertes de l’hiver.

Le publication Série de rapports sur les grandes cultures : Superficies projetées en mars pour les principales grandes cultures, Canada, 2008, vol. 87, no 2 (22-002-XIF, gratuite), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada
http://www.statcan.ca/

Commentaires