Japon : accroissement des taxes douanières sur le porc

Tokyo (Japon), 29 juillet 2002 – Les autorités japonaises ont annoncé qu’elles allaient augmenter les taxes douanières sur le porc importé pour huit mois, afin de protéger les éleveurs japonais alors que les importations ont fortement progressé, en raison de la peur suscitée par les cas de vache folle au Japon.

Les importations de porc ont atteint 218 151 tonnes au deuxième trimestre 2002, dépassant le seuil de déclenchement de la hausse automatique des taxes douanières, que le Japon a négocié en faveur de ses éleveurs de cochons lors de l’Uruguay Round de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) en 1995, a indiqué un représentant du ministère de l’agriculture.

« Le net accroissement des importations de porc devrait être ralenti et cette mesure douanière devrait aider la production intérieure », a souligné le représentant du ministère, Masayoshi Kinoshita.

Ces importations au deuxième trimestre ont été supérieures de 25% au niveau moyen enregistré ces trois dernières années, dépassant le seuil de déclenchement, fixé à 19%, a-t-il poursuivi.

Le Commissaire européen à l’agriculture, Franz Fischler, avait tenté en vain d’infléchir la position de son homologue japonais, Tsutomu Takebe, durant la réunion des grandes puissances agricoles de la « Quinte » (Union Européenne, Etats-Unis, Japon, Australie et Canada) le week-end dernier, afin de l’empêcher de prendre de telles mesures, ont précisé des responsables japonais.

En 2001, environ un tiers des 706 000 tonnes de porc importé au Japon était d’origine européenne alors qu’un autre tiers venait des Etats-Unis.

Les ventes de porc et de poulet ont fortement augmenté au Japon depuis que les autorités ont rendu public en septembre 2001 le premier cas d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), couramment appelée maladie de la vache folle. Les cours du boeuf ont pour leur part chuté fortement.

Source : AFP

Commentaires