Kraft Foods : baisse du bénéfice net et 6000 postes supprimés

Chicago (États-Unis), 27 janvier 2004 – Kraft Foods, numéro un nord-américain de l’alimentation, a annoncé une baisse de ses résultats au quatrième trimestre et son intention de supprimer 6000 emplois environ dans le monde sur les trois prochaines années.

Pour financer ces suppressions de postes qui représentent près de six pour cent de l’effectif global du groupe et qui visent à compenser la tendance actuelle de ralentissement de son activité, Kraft Foods inscrira des provisions de 1,2 milliard de dollars avant impôts.

Le groupe souffre d’un ralentissement de la croissance sur plusieurs segments stratégiques, comme la biscuiterie, les consommateurs, explique-t-il, étant de plus en plus soucieux de manger sainement.

Il a annoncé une baisse de son bénéfice net au quatrième trimestre à 869 millions de dollars, soit 50 cents par action, contre 931 millions (54 cents) un an plus tôt.

Les analystes s’attendaient en moyenne eux aussi à un bénéfice par action de 50 cents, selon les prévisions réunies par Reuters Research.

Le chiffre d’affaires a augmenté sur la période de 6,2% à 8,33 milliards de dollars, en grande partie grâce à la faiblesse du billet vert. En volume, la progression n’est en effet que de 1,1%.

La restructuration permettra d’économiser 400 millions l’an
Kraft a ajouté que son programme de restructuration devrait lui permettre d’accroître de six à neuf pour cent chaque année son bénéfice par action sur le long terme, même s’il amputera le résultat de 2004.

Il s’attend à ce que la restructuration lui permette d’économiser 400 millions de dollars avant impôts chaque année d’ici 2006, une somme qu’il compte investir dans le marketing.

Certains analystes sont sceptiques, comme Timoth Ramey de D.A. Davidson & Co.

« Il semblerait qu’ils s’en tiennent vraiment à leur business plan d’origine, qui vise à générer un taux de croissance en volume de deux à trois pour cent dans des catégories dont je ne pense pas qu’on puisse tirer ce type de croissance en volume », estime-t-il.

« Par essence, ce n’est pas un changement de stratégie. Ils ont maintenu leur stratégie de dépenses agressives. Et rien ne permet de dire si cela fonctionne réellement », ajoute-t-il.

Kraft prévoit un BPA de 1,63 à 1,70 dollar l’action cette année, après 30 cents de charges. Les analystes attendaient 2,01 dollars avant provisions.

Pour le premier trimestre, le groupe table sur 32-35 cents après dix cents de charges. Les analystes tablaient sur 47 cents avant les provisions.

Kraft est contrôlé par Altria , ancien nom du fabricant des cigarettes Marlboro, Philip Morris. L’action du groupe a clôturé mardi en baisse de 1,08% à 32,13 dollars.

Source : Reuters

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Kraft Foods
http://www.kraftfoods.com/

Commentaires