La compaction fait de sérieux dommages aux prairies

 

experts_fourragers_Benoit Fradin

Décidément, l’année 2014 restera dans nos mémoires et celles de nos sols… Voyez comme les images aériennes prises ces derniers jours par drone sont révélatrices : la compaction a fait des dommages aux jeunes prairies. Résultat : mortalité par asphyxie. Il est frappant d’observer les pertes de populations localisées aux endroits où a circulé la machinerie et aux « baissières » plus humides.

Le trafic de la machinerie a durement affecté la survie de cette prairie, semée en 2014. Photo: Benoit Fradin

Le trafic de la machinerie a durement affecté la survie de cette prairie, semée en 2014. Photo: Benoit Fradin

Peu évidente l’été dernier, car les traces de machinerie étaient « masquées » par le couvert végétal, la compaction est pourtant flagrante ce printemps : la luzerne est morte par asphyxie puisque l’eau de surface en excès n’a pu s’infiltrer dans le sol…Les photos suivantes sont éloquentes.

 

Un autre champ qui a gardé en mémoire les traces de 2014… Photo: Benoit Fradin

Un autre champ qui a gardé en mémoire les traces de 2014… Photo: Benoit Fradin

 

Le même champ pris en photo au printemps 2014 puis au printemps 2015. Photo: Benoit Fradin

Le même champ pris en photo au printemps 2014 puis au printemps 2015.
Photo: Benoit Fradin

 

Comment prévenir cette compaction ?
• Utiliser des pneus basse pression pour les préparations de semis au printemps.
• Limiter autant que possible les passages répétés lorsque les sols sont fragiles, c’est à dire en conditions humides. Les nouvelles prairies sont très sensibles aux dommages de compaction.
• Semer des mélanges fourragers avec de fortes proportions de graminées. En effet, les graminées améliorent la portance, favorisent la structuration du sol et l’égouttement de surface.
• Épandre les fumiers en été et en automne lorsque les sols sont ressuyés, prioritairement sur les prairies à dominante de graminées qui sont plus résistantes au trafic de machinerie.

Texte rédigé par Benoit Fradin et réalisé en collaboration avec le Conseil québécois des plantes fourragères (CQPF)

à propos de l'auteur

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires