La Fédération des producteurs de bovins réclame un nouveau programme d’aide de Québec

Longueuil (Québec), 23 septembre 2003 – La Fédération des producteurs de bovins du Québec dénonce le refus du gouvernement fédéral de mettre en place une deuxième phase au programme d’aide financière destiné aux producteurs touchés par la crise de la vache folle. Réuni hier dans le cadre d’une rencontre fédérale provinciale des ministres de l’agriculture, le ministrefédéral de l’Agriculture, M. Lyle Vanclief, a indiqué que la mise en oeuvre ducadre stratégique agricole permettrait de venir en aide aux producteurs.

Pour M. Denis Lahaye, vice-président de la Fédération, cette attitudeintransigeante est carrément inacceptable. « Les producteurs sont encore unefois pris en otage entre le fameux cadre stratégique, qui ne répond pas auxbesoins des producteurs, et un éventuel programme d’aide. Depuis le début dela crise, le Fédéral s’acharne à vouloir faire signer son cadre stratégiqueagricole aux provinces afin de fournir une aide aux producteurs de bovins. »

Le vice-président de la Fédération estime maintenant que la balle estdans le camp de la ministre québécoise de l’Agriculture, Mme FrançoiseGauthier, qui reconnaît d’ailleurs la nécessité de mettre en place unedeuxième phase au programme d’aide. « Devant le refus du Fédéral, leGouvernement du Québec, à l’instar de l’Alberta, de l’Ontario, de laSaskatchewan et du Manitoba, n’a d’autre choix que de prendre le leadership etd’intervenir directement en mettant de l’avant son propre programme pourcouvrir les ventes faites depuis le 1er septembre », a déclaré M. Lahaye.

Pour les producteurs de bovins le temps presse et l’inertie dugouvernement est en train de causer de lourds dommages et de créer unvéritable chaos dans la mise en marché des bovins. Rappelons que près de 60 %du commerce dans le secteur des bovins est toujours sous embargo. Lesproducteurs de bovins du Québec subissent encore d’importantes pertesfinancières et sont sans aucun programme d’aide gouvernemental depuis le 1erseptembre dernier.

Les producteurs réclament de toute urgence un programme d’aide, unprogramme plus complet que le premier, qui couvrira cette fois-ci tous lessecteurs de la production bovine, un programme qui devra durer tant et aussilongtemps que tous les marchés ne seront pas revenus à la normale. LaFédération des producteurs de bovins du Québec a d’ailleurs logé une demandede rencontre urgente auprès de la Ministre Gauthier.

La Fédération des producteurs de bovins du Québec regroupe 24 300producteurs de boeufs et de veaux établis dans toutes les régions du Québec.Troisième plus importante production animale au Québec, l’industrie bovinegénère des ventes annuelles de plus de 600 millions de dollars etcommercialise annuellement quelque 800 000 bovins. La Fédération représenteles cinq secteurs de production bovine, soit ceux des veaux d’embouche, desbouvillons d’abattage, des veaux de grain, des veaux de lait ainsi que desbovins de réforme et veaux laitiers.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération des producteurs de bovins du Québec (FPBQ)
http://www.bovin.qc.ca/

Commentaires