La forêt amazonienne toujours menacée

Londres (Angleterre), 23 mars 2006 – Environ 40% de la forêt amazonienne aura disparu d’ici cinquante ans si rien n’est fait pour la protéger contre les destructions notamment liées à l’activité agricole, préviennent des scientifiques dans un article paru dans la revue Nature.

« D’ici 2050, au rythme actuel de l’expansion agricole, 40% des forêts d’Amazonie auront disparu », dont plusieurs « écorégions », déplore le Brésilien Britaldo Soares-Filho, de l’université fédérale de Minas Gerais.

Le chercheur s’inquiète en particulier de l’expansion d’activités agricoles comme l’élevage ou la culture du soja.

Il a imaginé avec l’un de ses collègues plusieurs scénarios et simulé par ordinateur à quoi pourrait ressembler l’Amazonie dans des dizaines d’années.

« Pour la première fois, nous pouvons observer comment des politiques individuelles, qui vont du goudronnement d’autoroutes à la transformation de forêts préservées en propriétés privées, peuvent influencer l’avenir de la plus grande forêt tropicale du monde », écrit Soares-Filho dans un communiqué.

Selon les prédictions des scientifiques, près d’une centaine d’espèces seront privées de plus de la moitié de leur habitat et près de deux millions de km2 de forêt seront détruits.

En revanche, si des efforts sont consentis en matière d’aménagement, 73% de la forêt originelle sera encore là en 2050, estiment-ils.

Source : Reuters

Commentaires