La France envisage la fin du moratoire sur les OGM fin 2003

Paris (France), 17 décembre 2002 – La ministre de l’Ecologie, Roselyne Bachelot, a annoncé que la France envisageait la levée du moratoire sur les OGM fin 2003, dès que toutes les procédures réglementaires en cours auront été finalisées.

Depuis 1999, l’Union européenne a instauré un moratoire sur les organismes génétiquement modifiés, qui interdit toute nouvelle autorisation de ce produit en l’absence de procédures effectives notamment en matière d’étiquetage et de traçabilité.

Rappelant que les législations française et européenne étaient « extrêmement fermes » dans ce domaine, la ministre a expliqué lors des questions d’actualités à l’Assemblée nationale qu’il restait encore à finaliser de nombreuses procédures.

« Nous pourrons seulement et seulement alors envisager la sortie du moratoire, c’est-à-dire très probablement fin 2003 », a-t-elle dit.

Roselyne Bachelot a rappelé que le Parlement européen devait encore voter deux nouveaux règlements récemment adoptés par les Conseils des ministres de l’Agriculture et de l’Environnement, l’un concernant la traçabilité et l’étiquetage et l’autre les nouveaux aliments destinés à l’alimentation animale et végétale.

« Il reste au Parlement à voter ces deux nouveaux règlements et il y a toutes sortes de procédures pour que ces règlements qui garantissent l’information du consommateur (…) soient mis en oeuvre », a-t-elle ajouté.

« Nous ne voulons ni immobilisme, ni irresponsabilité, mais nous voulons une évaluation précise des risques », a poursuivi Roselyne Bachelot.

La ministre s’est par ailleurs félicitée d’un rapport de l’Académie des sciences sur les OGM, remis vendredi au gouvernement, dont les conclusions sur l’innocuité des OGM sont, selon elle, « de nature à apaiser un débat bien passionné ».

Source : Reuters

Commentaires