La ministre Françoise Gauthier annonce la création de Transformation Alimentaire Québec

Québec (Québec), 3 février 2005 – La ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Mme Françoise Gauthier, a annoncé la création de Transformation Alimentaire Québec (TRANSAQ), organisme résultant d’une réorganisation des ressources affectées à la transformation alimentaire dans son ministère. En collaboration avec les ministères et organismes québécois et fédéraux offrant des services au secteur de la transformation alimentaire, TRANSAQ sera chargé, notamment, d’assurer la coordination de ces services afin que les entrepreneurs puissent bénéficier d’une livraison intégrée de ceux-ci.

« La création de Transformation Alimentaire Québec satisfait aux attentes exprimées par l’industrie en lui donnant un accès mieux intégré aux services et aux programmes gouvernementaux et en répondant de manière coordonnée aux besoins des entrepreneurs. Cette initiative fait également suite à un engagement du gouvernement de mieux desservir l’industrie de la transformation alimentaire, secteur majeur de l’économie québécoise, et de soutenir son développement de façon efficace, en portant une attention particulière aux régions », a déclaré la ministre Gauthier.

Fruit d’un important travail de réflexion et de consultation réalisé dans la foulée du processus de modernisation des structures de l’État, Transformation Alimentaire Québec demeure une unité administrative du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, mais bénéficie d’un statut particulier à l’intérieur de celui-ci, dans le cadre des dispositions de la Loi sur l’administration publique. Mentionnons que ces dispositions mettent l’accent sur la gestion par résultats et se concrétisent dans une convention de performance et d’imputabilité. Il en découle une organisation clairement centrée sur la réalisation de sa mission et de ses orientations stratégiques et dont toutes les ressources sont mobilisées à cette fin.

De plus, et c’est là l’aspect innovateur, le mandat de Transformation Alimentaire Québec n’est pas limité aux seuls programmes et services d’aide du Ministère aux entreprises de transformation. Il favorise la coordination de la livraison des services des autres ministères et organismes en vue d’améliorer leur impact sur le développement des entreprises. Le but visé est qu’un entrepreneur en transformation alimentaire, lorsqu’il présente un projet, bénéficie d’un travail en équipe de la part des agents gouvernementaux. À cette fin, des ententes formelles de collaboration sont prévues de même que la formation d’un Comité des partenaires, qui réunira des dirigeants des différents ministères et organismes offrant des services aux entreprises de transformation alimentaire.

Transformation Alimentaire Québec sera présent sur tout le territoire québécois. Le fer de lance de la nouvelle organisation sera en effet constitué des bureaux du Ministère dans chaque région. Ainsi, les services seront également accessibles partout, ce qui devrait profiter particulièrement aux petites entreprises du territoire et avoir de plus grandes répercussions sur le développement régional.

Transformation Alimentaire Québec entretiendra aussi un lien étroit avec l’industrie par l’intermédiaire d’un Conseil des entrepreneurs, dont le mandat sera de donner des avis, des conseils et des recommandations contribuant à l’enrichissement et au développement de l’industrie. Ce conseil sera formé au cours des prochaines semaines; il sera composé de dirigeants d’entreprises de transformation alimentaire représentant les différents types d’entreprises. La présidence en a été confiée à M. Jean Leclerc, président de Biscuits Leclerc. Cet entrepreneur est bien connu du milieu de l’industrie alimentaire pour son dynamisme, son esprit visionnaire et son leadership.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Biscuits Leclerc ltée
http://www.leclerc.ca/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires