La récolte du blé panifiable 2002 : quelques conseils

Juin 2002 – Vous avez semé du blé panifiable au printemps 2002. Le moment de la récolte approche et le CÉROM vous souligne quelques mesures à prendre pour maximiser la valeur des lots produits.

1. Stocker des lots de blé homogènes

Sous des dehors semblables, les cultivars de blé panifiable présentent des propriétés technologiques largement différentes. Le mélange de blés différents peut rendre difficile leur commercialisation. Il est donc important de stocker séparément les différents lots.

2. Conserver des grains secs, propres et ventilés

Pour maintenir la qualité du lot de blé mis dans le silo, il faut que les grains soient secs, propres et bien ventilés. Les blés récoltés doivent être entreposés à 13,5 % d’humidité ou moins.

Le séchage d’un lot trop humide peut se faire par ventilation à débit d’air élevé si on le place à faible épaisseur dans une cellules équipée d’un ventilateur puissant. En séchage à haute température, la température des grains ne doit pas atteindre 50 degrés Celsius pour ne pas détériorer leurs qualités technologiques.

Les saletés sont souvent plus humides que le bon grain et elles nuisent à la ventilation uniforme.

On doit ventiler le silo immédiatement après remplissage pour réduire les risques d’échauffement. La ventilation de nuit refroidit davantage le silo.

Si on détecte un réchauffement général des grains ou le développement de points chauds, il faut stabiliser leur température et la rabaisser en ventilant préférablement lorsque la température de l’air est plus fraîche, par exemple de nuit. Cependant, si le réchauffement est important, ventiler sans délai et si la ventilation ne corrige pas rapidement le problème, vider le silo.

3. Connaître la qualité des lots de blé

Pour tirer le meilleur prix d’un lot de blé, il faut en connaître la qualité. Le Laboratoire d’analyse de la qualité des grains du CÉROM constitue une référence neutre et indépendante. Il dispose d’une expertise et d’appareils uniques pour mesurer les propriétés technologiques des grains et des farines.

Les acheteurs de blé panifiable souhaitent généralement connaître le contenu en protéines et l’indice de chute du lot transigé. Il faut cependant vérifier si ces données satisfont l’acheteur.

Pour savoir comment faire analyser un échantillon de blé, s’adresser au Laboratoire d’analyse de la qualité des grains (tél. (450)778-6522 poste 235) ou visiter le site du CÉROM.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

CÉROM (Centre de recherche sur les grains)

http://www.cerom.qc.ca

Commentaires