La viande de bison de la Saskatchewan, naturellement

Saskatoon (Saskatchewan), 12 juin 2002 – Des hamburgers contenant 90 pour cent de viande maigre de bison feront leur apparition sur les tables à pique-nique de l’Ouest, juste à temps pour la saison du barbecue, dans le cadre d’un programme lancé récemment.

La réalisation de ce nouveau projet pilote de chaîne de valeur entre la Bison Feeders Co-op of Saskatchewan (BFCS) et ses partenaires est rendue possible grâce à un financement de 50 000 dollars échelonné sur deux ans du Fonds canadien d’adaptation et de développement rural de la Saskatchewan (FCADRS). Le FCADRS gère les fonds versés à la Saskatchewan dans le cadre du Fonds canadien d’adaptation et de développement rural d’Agriculture et Agroalimentaire Canada.

Les chaînes de valeur font appel à tous les intervenants du processus allant du producteur au consommateur, à partir des producteurs et des transformateurs jusqu’aux distributeurs, détaillants et consommateurs. Le projet réunira la BFCS et ses producteurs membres, des installations d’abattage et de désossage agréées par le gouvernement fédéral, un transformateur et le système coopératif de vente au détail, qui verront à développer un marché durable en Saskatchewan pour les parures de viande de bison — les restes de viande de qualité provenant de coupes primaires — ainsi qu’une plus grande percée des coupes primaires proprement dites sur les marchés. Les hamburgers de bison seront vendus en différents formats allant des emballages de un kilogramme à des emballages grand format de 4,5 kilogrammes.

Le système coopératif de vente au détail a convenu de commercialiser un produit portant l’étiquette « Country Morning Bison Burger Gold Label », qui utilisera des parures de la BFCS produites par Centennial Foods, dans tous ses magasins de l’Ouest canadien. Un éventail plus large de marchés de la Saskatchewan comprend des épiceries indépendantes en milieu rural et urbain et les services alimentaires des institutions, restaurants et hôtels.

« Appuyer les chaînes de valeur et collaborer avec les partenaires du secteur constitue pour Agriculture et Agroalimentaire Canada une façon parmi tant d’autres de veiller à la prospérité et à la croissance à long terme du secteur, a déclaré le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief. Ce projet est un parfait exemple de partenariats à l’échelle de la chaîne alimentaire en Saskatchewan et servira de modèle à d’autres chaînes de valeur au sein du secteur agricole canadien. »

Le président de la BFCS, M. Ron Gleim, a déclaré : « Nous croyons qu’en développant cette chaîne de valeur, le secteur sera incité à réinvestir dans un programme de gestion du cheptel. On vise aussi à encourager les entrepreneurs locaux afin de favoriser éventuellement les installations provinciales d’abattage, de désossage et de fabrication de viande de spécialité. »

La recherche, le développement, la fabrication et l’emballage d’un produit de hamburger de bison de qualité, approuvé par le gouvernement fédéral, est envisagé depuis quelque temps en Saskatchewan. Au cours des dernières années, les transformateurs ont fabriqué la plupart de leurs produits de hamburger de bison en utilisant de la viande provenant principalement de troupeaux de l’Alberta. On compte jusqu’à 400 producteurs de bisons en Saskatchewan et environ 48 000 bisons.

Le projet de la chaîne de valeur de la BFCS fait partie d’une initiative plus vaste du FCADRS en vue d’accroître la sensibilisation, les connaissances et les compétences connexes au sein du secteur agroalimentaire de la Saskatchewan en ce qui concerne les chaînes de valeur et la façon dont elles peuvent accroître la compétitivité du secteur. Ce projet accélérera du même coup la formation de chaînes de valeur au moyen de projets pilotes performants. Les chaînes de valeur ont déjà fait l’objet d’une mise en oeuvre réussie dans le cas des amélanchiers et de l’agneau de la Saskatchewan.

Créé en 1995, le FCADR, doté d’un budget de 60 millions de dollars par année, vise à fournir au secteur agricole et agroalimentaire canadien les compétences et les connaissances nécessaires pour s’adapter à l’économie mondiale en constante évolution. Le comité du FCADRS représente l’un des 14 conseils d’adaptation financés par AAC dans chaque province et territoire au Canada.

L’an dernier, le gouvernement du Canada et les ministres provinciaux et territoriaux de l’Agriculture ont accepté en principe le Cadre stratégique pour l’agriculture qui, en partenariat avec le secteur et les autres intervenants, fera du secteur agricole canadien le chef de file mondial en matière de salubrité des aliments, d’innovation et de production respectueuse de l’environnement.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires