La volaille américaine a des bactéries résistantes aux antibiotiques

Washington (États-Unis), 11 décembre 2002 – Une part importante de la volaille vendue aux États-Unis est porteuse de bactéries résistantes aux principaux antibiotiques utilisés pour combattre les infections, selon une étude publiée par deux organisations américaines en faveur de la limitation des antibiotiques dans l’agriculture.

Des tests de laboratoires menés sur 200 poulets de grandes marques ont montré que 95% d’entre-eux étaient porteurs de bactéries du genre campylobacter et que 62% de ces bactéries étaient résistantes à au moins un antibiotique de types ciprofloxacine ou tétracycline.

En outre, selon l’examen commandé par les organisations Sierra Club et Institute for Agriculture and Trade Policy (IATP), la bactérie de la salmonella a été trouvée chez 45% des 200 dindes testées. 62% de ces salmonella étaient résistantes à au moins un antibiotique.

Les salmonella et les bactéries de la famille des campylobacter sont les sources les plus fréquentes d’intoxications alimentaires de source bactérienne, causant plus de trois millions d’infections par an aux Etats-Unis et provoquant plus de 650 morts chaque année, selon les auteurs de l’étude.

« La plupart des patients souffrant d’une intoxication alimentaire bactérienne n’ont pas besoin de traitement antibiotique. Mais pour ceux dont l’infection ne se limite pas à l’intestin, le traitement antibiotique peut sauver des vies », a expliqué le Dr David Wallinga, responsable du programme alimentaire de l’IATP.

Si les bactéries sont de plus en plus résistantes aux antibiotiques existants, « cela pose un risque pour la vie des patients, et notre étude confirme que les poulets et dindes de supermarchés pourraient être une source importante d’infections résistantes aux médicaments », a précisé le médecin.

L’étude a été menée sur 400 volailles achetées en supermarchés, provenant de quatre grandes marques américaines.

Les auteurs de l’étude recommandent aux consommateurs d’acheter de la volaille qui a été élevée sans antibiotiques et rappellent que pour limiter les risques de contamination, la viande doit être bien cuite et manipulée avec précaution.

Source : AFP

Commentaires