Le génie québécois au service de la santé et de la sécurité du travail dans le milieu agricole

Montréal (Québec), 9 décembre 2003 – Saviez-vous que le génie québécois pouvait être mis au service de la santé et de la sécurité de façon à prévenir des accidents et des maladies du travail dans le milieu agricole ? Le Prix reconnaissance, mis de l’avant depuis trois ans par la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST), en est la preuve éloquente. Les entreprises lauréates ont conçu et présenté des innovations, parfois surprenantes par leur simplicité, qui permettent d’éliminer un danger dans leur milieu de travail. L’objectif de la CSST est de faire connaître les idées qui peuvent, bien souvent, être reprises par plusieurs milieux de travail à l’échelle provinciale !

Parmi les cinq régions pilotes participantes (Mauricie et Centre-du-Québec, Longueuil, Bas-Saint-Laurent, Outaouais et Lanaudière), 15 entreprises ont été retenues comme lauréates 2003. De ce nombre, trois innovations concernaient le milieu agricole.

À bas le travail en hauteur chez Moisson d’or Verchères inc.
Le centre de grains Moisson d’or Verchères inc., de Calixa-Lavallée, a installé des dispositifs sur ses silos permettant d’exécuter les tâches de façon plus sécuritaire, en travaillant au niveau du sol. L’entreprise a doté ses silos de détecteurs commandant automatiquement l’arrêt du remplissage et elle les a munis de sondes pour surveiller la température du grain à distance. Elle a aussi mis en place un mécanisme de chargement actionné manuellement à partir du sol. Grâce à ces dispositifs, les travailleurs n’ont plus à monter sur les silos à toute heure de la journée, ce qui permet d’éliminer les risques de chute de hauteur.

Une innovation florissante chez Les Jardins Urbains
Les propriétaires des Jardins Urbains, en collaboration avec leurs travailleurs, ont mis au point le prototype d’un appareil qui réchauffe d’abord la terre avant d’en remplir les caissettes qui défilent sur un convoyeur. Grâce à cette belle réalisation, les travailleurs n’ont plus à brasser la terre gelée à l’aide d’une pelle avant de remplir les caissettes. Cette innovation en matière de prévention a permis aux Jardins Urbains de Saint-Sulpice d’éliminer les risques de lésions attribuables aux efforts physiques lors du remplissage des caissettes de terre.

La Pépinière forestière de Berthier tourne le dos aux efforts physiques et à la fatigue
La Pépinière forestière de Berthier, située à Berthierville, s’est procurée un extracteur de plants, qu’elle a adapté. Cet appareil, conçu pour effectuer la récolte des plants de façon mécanique, a permis de réduire considérablement les efforts physiques et la fatigue reliés à l’extraction manuelle des plants. Cette réalisation ingénieuse contribue ainsi à prévenir les lésions professionnelles, particulièrement les maux de dos.

La CSST est fière de souligner la participation de toutes les entreprises qui ont su mettre leur génie au service de la santé et de la sécurité du travail ! Au cours des prochaines années, le Prix reconnaissance en santé et sécurité du travail sera élargi à toutes les régions du Québec, parce que des bonnes idées, il y en a partout !

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Commission de la santé et de la sécurité au travail (CSST)
http://www.csst.qc.ca/

Commentaires