Le Groupe Export agroalimentaire Québec-Canada fête ses 15 ans

Montréal (Québec), 6 avril 2005 – Depuis 15 ans, plusieurs centaines detransformateurs alimentaires Québécois tels La Face Cachée de la Pomme etFruit d’Or ont pu compter sur le Groupe Export agroalimentaire Québec-Canadapour les guider et les accompagner dans leurs projets d’exportation àl’étranger.

En effet, bien des entrepreneurs aguerris peuvent éprouver un immensesentiment de vertige lorsqu’ils envisagent d’élargir leur marché en setournant vers l’exportation. Tout ce qu’ils ont appris et tiennent aujourd’huipour acquis prend une toute nouvelle dimension, et il y a peu de place pourl’erreur. Qui plus est, les enjeux financiers reliés à l’attaque de nouveauxmarchés peuvent être déterminants pour l’avenir de l’entreprise.

C’est précisément à cette étape qu’entre en jeu le Groupe Exportagroalimentaire Québec-Canada, qui se situe au coeur de l’exportationagroalimentaire en offrant tous les outils nécessaires pour permettre auxentreprises d’ici d’accéder aux marchés étrangers. De l’administration desprogrammes de subvention fédéral et provincial au démarchage auprès dedistributeurs à l’étranger, en passant par la participation et le soutienlogistique à l’occasion de foires commerciales, le conseil en étiquetage, lavalidation de marché, la formation et l’entreposage à l’étranger, le GroupeExport agroalimentaire Québec-Canada est l’incontournable guichet unique pouraccompagner les entreprises alimentaires dans le grand saut de l’exportation.

Dans le secteur agroalimentaire québécois, l’exportation représente desrevenus annuels de près de 4 milliards de dollars. Pour bon nombred’entreprises, l’exportation est la seule avenue envisageable pour assurerleur croissance. Le Groupe Export compte près de 400 membres, en majorité des transformateurs. Ce sont précisément des entrepreneurs du secteuragroalimentaire, qui avaient acquis une expérience de l’exportation, qui sontà l’origine de l’association. Puisqu’ils avaient eux-mêmes connu les hauts etles bas de l’aventure outre-pays, ils étaient les mieux placés pour suggérerune stratégie d’exportation au Québec agroalimentaire. Avec le soutien duMAPAQ et d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, ils ont mis sur pied lespremiers services aux exportateurs. Bon an mal an, des services se sontajoutés pour en arriver aujourd’hui à une panoplie de services professionnelspointus permettant de couvrir l’ensemble des besoins des exportateursquébécois.

Ce 15e anniversaire marque aussi un changement important pourl’organisation, dont le nom, autrefois « Club Export Agro-Alimentaire du Québec », devient « Groupe Export agroalimentaire Québec-Canada ». Ce changementest assorti d’une nouvelle identité visuelle. Pour son PDG, André Coutu, ceschangements ont pour objectif de mieux refléter les nouvelles réalités del’organisme.

Le Québec agroalimentaire : une force montante sur l’échiquier international
En alimentation, lorsque vient le temps d’investir les marchés étrangers,il y a peu de place pour des produits sans valeur ajoutée. C’est là que letalent et le savoir-faire des entrepreneurs québécois devient un atout detaille.

Selon André Coutu, le Québec foisonne d’exemples de créativité et depersévérance : « Une entreprise comme Canard du Lac Brôme se distingue nonseulement par la qualité de ses canards, mais beaucoup par la diversité de sesproduits, que ce soit la tourtière, le foie gras, les mets préparés ou lesconfits, souligne M. Coutu. Le cidre de glace est un produit unique de notreterroir qui fait un malheur dans des dizaines de pays à l’étranger et qui n’ad’équivalent nulle part ailleurs dans le monde. Lorsqu’ils voient tout lepotentiel qu’offrent les marchés étrangers, les entrepreneurs derrière cesproduits sont conscients qu’ils ne peuvent s’y lancer tête baissée, sanspréparation ni appui. »

Le Groupe Export agroalimentaire Québec-Canada met l’expertise de sonéquipe de douze professionnels au service de ses membres. Tous les aspects del’exportation sont couverts, si bien que les risques associés à une telleaventure s’en trouvent grandement diminués. « Notre histoire regorge d’exemplesd’entreprises membres qui ont vu leur chiffre d’affaires grimper en flèchegrâce à l’exportation, mentionne André Coutu. Et, dans bien des cas, nousestimons avec une certaine modestie avoir joué un rôle de premier plan en lesaccompagnant dans leurs démarches. »

Le Groupe Export agroalimentaire Québec-Canada est égalementcopropriétaire de SIAL Montréal, le plus important salon alimentaire enAmérique du Nord. Cet important événement, qui a lieu tous les deux ans et estréservé aux professionnels de l’industrie agroalimentaire, se déroulera cetteannée du 13 au 15 avril. Le Groupe Export y tiendra une place importante, ensoutenant plusieurs dizaines de ses membres qui y exposeront. L’organisationprofitera de l’occasion pour présenter officiellement sa nouvelle identité etraison sociale à l’ensemble de la filière agroalimentaire.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Club Export Agro-Alimentaire du Québec
http://www.clubexport.ca/

Commentaires