Le maire et la municipalité d’Oka sont les grands gagnants des Prix Jean-Marie-Moreau et Leadership municipal

Québec (Québec), 28 septembre 2007 – La municipalité d’Oka et son maire,M. Yvan Patry, sont les grands gagnants de la soirée hommage qui s’est tenuedans le cadre du congrès 2007 de la Fédération Québécoise des Municipalités(FQM). M. Patry s’est, en effet, mérité le Prix Jean-Marie-Moreau, remisannuellement à un élu municipal en reconnaissance de son engagement face à lacommunauté qu’il représente, alors que la municipalité d’Oka a remporté lePrix Leadership municipal, décerné à une municipalité ou à une MRC pour lamise en oeuvre d’un projet structurant pour la communauté locale ou régionale.

Yvan Patry est impliqué en politique municipale depuis 1985 à titre deconseiller puis de maire de la paroisse d’Oka. Depuis 2000, il agit commemaire de la nouvelle municipalité d’Oka et préfet de la MRC de Deux-Montagnes.Fortement engagé dans sa communauté, M. Patry s’est impliqué au fil des ans ausein de plusieurs organisations, lui qui a, notamment, été président de laCorporation de développement des Laurentides (CRD), du CLD Deux-Montagnesainsi que des Services récréatifs du Parc d’Oka (SERPO).

En 2003, lorsque les Pères Trappistes ont annoncé leur intention de quitter l’Abbaye d’Oka, le leadership de M. Patry a permis de donner l’impulsion nécessaire à la création d’un comité chargé d’évaluer la possibilité de procéder à son acquisition. A preuve, c’est à lui qu’a étéconfiée la présidence de la Corporation de l’Abbaye d’Oka. L’ensemble despartenaires socio-économiques ont été impliqués dans le projet d’acquisitionde l’Abbaye, qui vaut également à la municipalité d’Oka l’obtention du PrixLeadership municipal.

La prise en main du complexe patrimonial a conduit à la mise en placed’un projet rassembleur s’articulant autour des trois grands axes : letourisme, la culture et l’éducation.

Le développement et la mise en valeur des activités de l’Abbaye permettraainsi de faire fructifier le secteur agroalimentaire d’Oka, tant sur le plande la culture des terres, de la fabrication des produits du terroir, que de laformation et de la transmission du savoir. De plus, le maintien de l’affluencetouristique, le développement de l’hôtellerie et l’avènement de congrèsd’importance ajoutent au potentiel de l’endroit. A n’en pas douter, il s’agitd’un projet vital et innovateur dont la municipalité d’Oka et la régionpeuvent s’enorgueillir!

La Fédération Québécoise des Municipalités a pour mandat d’informer, desoutenir et de conseiller les municipalités dans leurs rôles et leursresponsabilités. Elle représente 920 municipalités de même que la presquetotalité des MRC. La FQM, dont le rayonnement s’étend à plus de 85 % duterritoire habité québécois, s’appuie sur une force de 7000 élus.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération Québécoise des Municipalités (FQM)
http://www.fqm.ca

Commentaires