Le Mexique songe à aider ses fermiers pour contrer l’aide US

Arizona (États-Unis), 16 mai 2002 – Le Mexique envisage d’augmenter ses subventions aux agriculteurs afin de minimiser l’impact des nouvelles subventions que Washington s’apprête à verser à ses fermiers, a indiqué le secrétaire mexicain à l’Agriculture, Javier Usabiaga.

Le secrétaire Usabiaga a dit à Reuters qu’il avait de « sérieuses inquiétudes » par rapport à la nouvelle loi de 51,7 milliards$ US qui hausse de 67% les subventions aux produits agricoles et laitiers américains pour les six prochaines années. La législation prévoit aussi l’application d’étiquettes identifiant le pays d’origine sur les emballages de viande, de fruits et de légumes.

« Nous allons chercher certaines mesures à prendre pour que la (loi sur l’agriculture américaine) ne nuise pas ou nuise moins aux cultivateurs mexicains », a indiqué le secrétaire au cours d’un interview en marge d’une rencontre sur le commerce de l’Accord de libre-échange nord-américain (Aléna).

« Cela pourrait inclure des subventions », a noté Javier Usabiaga.

Le gouvernement mexicain prendra sa décision sur ce qu’il entend faire lorsqu’il aura terminé d’étudier la nouvelle loi américaine, a précisé le secrétaire Usabiaga.

« Lorsque j’aurai tout vu et que je saurai quels produits seront affectés, nous distribuerons une compensation d’une façon ou d’une autre pour atténuer l’impact », a-t-il indiqué.

Plus tôt ce mois, le ministre canadien de l’Agriculture Lyle Vanclief a indiqué qu’il se penchait, lui aussi, sur une forme d’aide pour soutenir ses agriculteurs face à la nouvelle loi américaine.

Le président mexicain Vicente Fox a critiqué mercredi la législation américaine, estimant qu’elle perturberait les marchés.

Le secrétaire Usabiaga devait rencontrer plus tard jeudi son homologue américain Ann Veneman pour discuter de la question.

Le Canada et le Mexique, d’importants partenaires commerciaux des États-Unis, ont uni leur voix à celles de l’Union européenne, de l’Australie, de l’Argentine et du Brésil, qui critiquent Washington pour faire don de milliards de dollars en subventions à ses industries tout en exigeant des autres pays qu’ils éliminent leurs subventions agricoles.

L’administration Bush a reconnu que la nouvelle loi n’est pas parfaite, tout en promettant qu’elle ne violera pas les accords internationaux sur le commerce.

Le Canada et le Mexique sont respectivement les deuxième et troisième marchés d’exportation pour les produits agricoles américains, après le Japon. Plus de 250 millions$ US de produits agricoles sont exportés dans les deux pays chaque semaine.

Source : Reuters

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

United States Department of Agriculture (USDA)

http://www.usda.gov/

Commentaires