Le ministre Strahl fournit des détails sur le programme Options 2006

Ottawa (Ontario), 20 avril 2007 – L’honorable Chuck Strahl, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé, a annoncé que le Programme canadien d’options pour les familles agricoles (programme Options) sera accessible, pour une deuxième année, à ceux qui ont reçu un paiement pour l’année de programme 2005.

« Le nouveau gouvernement du Canada écoute les producteurs et évalue toujours la meilleure façon de les aider à relever les défis auxquels ils sont confrontés, a déclaré le ministre Strahl. Par conséquent, seuls ceux qui ont reçu un paiement au cours de la première année du Programme y seront admissibles pour l’année II. Nous tenons toujours à investir dans des initiatives qui ont pour but d’appuyer nos agriculteurs. »

De nombreuses familles agricoles ont participé au programme Options. Plus de 141 millions de dollars ont été versés à 15 000 producteurs et familles agricoles du pays, auxquels on a également fourni de la formation et des services. Une évaluation générera des renseignements sur la façon de rendre les programmes mieux adaptés aux besoins des familles agricoles.

Le programme Options continuera, pour l’année de programme 2006, à être offert aux familles qui ont reçu un paiement en 2005 mais ne sera pas offert aux producteurs qui ne sont pas déjà inscrits.

Dans le cadre du programme Options, ces familles agricoles ont le droit de profiter, sans frais, de services et de programmes qui les aideront à améliorer leur revenu agricole ou leur revenu d’appoint. Ces services comprennent l’Évaluation de l’exploitation agricole (ÉEA) et le Service canadien de développement des compétences en agriculture (SCDCA).

Les producteurs qui ne sont pas admissibles au programme Options 2006 pourront toujours profiter des programmes et services offerts par Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) pour les aider à évaluer leur entreprise, à élaborer un plan d’activités, à suivre une formation afin de perfectionner leurs habiletés et à déterminer la faisabilité de possibilités à valeur ajoutée. Ces services sont offerts au moyen de programmes comme Services-conseils aux exploitations agricoles canadiennes (SCEAC), le SCDCA et le Programme de planification et d’évaluation pour les entreprises de produits à valeur ajoutée (PEPVA).

Le nouveau gouvernement du Canada fait des investissements qui aideront les familles agricoles à mieux gagner leur vie. Un nouveau financement à hauteur de 4,5 milliards de dollars a été consacré au secteur de l’agriculture grâce à des mesures prévues dans les budgets de 2006 et de 2007. Ces investissements comprennent des efforts de collaboration avec les partenaires provinciaux et territoriaux en vue d’améliorer les programmes de gestion des risques d’entreprise, et ce, pour qu’ils soient plus prévisibles, mieux en mesure d’aider les producteurs à faire face à la hausse des coûts, et qui se prêtent à un concours bancaire.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires