Le ministre Vanclief salue la performance du Fonds québécois d’adaptation des entreprises agroalimentaires

Montréal (Québec), 21 février 2002 – Le Fonds québécois d’adaptation des entreprises agroalimentaires (FQAEA) a approuvé 1,062 million de dollars à 84 entreprises pour la réalisation d’études préalables à l’implantation de plans d’assurance qualité en entreprise.

Les projets ont pour but l’acquisition d’outils de gestion visant
l’amélioration de la qualité des produits (HACCP et ISO 9000), première étape
des processus de certification. Les sommes allouées à ces projets proviennent

du Fonds canadien d’adaptation et de développement rural (FCADR). Le FQAEA est
responsable de la gestion de ces fonds au Québec pour les projets destinés au
secteur de la transformation agroalimentaire.

« Les consommateurs canadiens et étrangers exigent des aliments
sécuritaires, de la plus haute qualité et produits dans le respect de
l’environnement, a déclaré le ministre de l’Agriculture et de
l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief. Les projets approuvés par le FQAEA
s’insèrent très bien dans le nouveau Cadre stratégique agricole dont les
ministres canadiens de l’agriculture ont convenu en principe l’an dernier à
Whitehorse. Ce cadre vise à faire du Canada le chef de file mondial en matière
de salubrité alimentaire, de protection de l’environnement et d’innovation. »

De son côté, le président du FQAEA, M. Pierre Gauvreau, a souligné à quel

point le Fonds joue un rôle proactif dans le développement du secteur
agroalimentaire du Québec : « Nos programmes s’avérent des outils extrêmement
importants pour la réalisation de projets de croissance et d’adaptation de
l’industrie de la transformation alimentaire, des atouts de taille, dans un
monde en perpétuelle évolution. »

Le FQAEA a appuyé 28 projets visant l’adoption de technologies
innovatrices relatives à l’amélioration ou le développement de produits, la
valorisation de sous-produits ou encore, la réduction des effets négatifs des
activités de transformation alimentaire sur l’environnement. Ces engagements
financiers ont atteint 2,4 millions de dollars, générant du même coup des
investissements en entreprise de près de 18 millions de dollars.

Depuis sa création en 1996, les engagements financiers du FQAEA ont été
de 20,5 millions de dollars, ce qui a permis des investissements de plus de
260 millions de dollars dans les entreprises de transformation

agroalimentaires du Québec.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fonds québécois d’adaptation des entreprises agroalimentaires (FQAEA)

http://www.fqaea.qc.ca/

Commentaires